Thérèse Grillo Michel

Bienheureuse Thérèse Grillo Michel


Image illustrative de l’article Thérèse Grillo Michel
 Mère Thérèse Michel



Thérèse Grillo Michel (Spinetta Marengo, 25 septembre 1855 - Alexandrie, 25 janvier 1944) est une religieuse italienne fondatrice des petites sœurs de la Divine Providence et reconnue bienheureuse par l'Église catholique.

 

Biographie

Thérèse Grillo est née à Spinetta Marengo, à proximité d'Alexandrie, le 25 septembre 1855. Cinquième et dernière enfant de Joseph Grillo, directeur de l'hôpital civil d'Alexandrie et Marie Antoinette Parvopasso, descendante d'une ancienne et illustre famille alexandrine, elle est baptisée le jour suivant dans l'église paroissiale de Spinetta, recevant aussi le nom de Madeleine.

En 1867, après la mort de son père, elle est placée en internat chez les dames anglaises à Lodi, où elle obtient un diplôme à 18 ans.

Après avoir quitté le collège, elle retourne à Alexandrie, où, toujours sous la direction de sa mère, elle commence à fréquenter les familles aristocratiques de la ville.

C'est lors d'une de ces réunions qu'elle rencontre son futur mari, un capitaine d'infanterie cultivé et brillant originaire de Sainte-Foy-Tarentaise, Jean-Baptiste Michel. Le mariage est célébré le 2 août 1877.

Ils déménagent à Caserta, puis à Acireale, Catane, Portici et enfin Naples.

Après la mort de son mari, parvenu au grade de général de division, précepteur du prince de Naples, décédé d'une insolation lors d'un défilé à Naples le 13 juin 1891, Thérèse sombre dans une profonde dépression ; c'est suite à la lecture de la vie de saint Joseph Cottolengo et l'aide d'un cousin prêtre, Mgr Prelli, qu'elle décide d'embrasser la cause des nécessiteux.

Thérèse ouvre les portes du palais qu'elle possède pour les gens pauvres et abandonnés dans le besoin.

À la fin de 1893, devant l'augmentation du nombre de pauvres, elle vend son immeuble et achète un vieux bâtiment sur la via Faa di Bruno ; après rénovation, il devient le petit abri de la Divine Providence.

Avec la bienveillance des autorités ecclésiastiques, le 8 janvier 1899, Thérèse Grillo et huit compagnes prennent l'habit religieux dans la chapelle du petit foyer, donnant naissance aux petites sœurs de la Divine Providence.

Au cours des 45 dernières années, sa principale préoccupation est de promouvoir et de consolider la congrégation.

Immédiatement après la fondation, l'institut commence à avoir des maisons dans différents endroits du Piémont puis dans les régions de Vénétie, Lombardie, Ligurie, des Pouilles et Basilicate.

Le 13 juin 1900, la congrégation s'étend au Brésil et en 1927, à la demande de Louis Orione, des maisons sont aussi fondées en Argentine.

Sans relâche, Thérèse encourage ses sœurs avec sa bienveillance et sa présence charismatique dans les communautés.

Elle traverse six fois l'océan pour se rendre en Amérique latine.

À sa demande, se créent de nombreuses fondations avec des crèches, des orphelinats, des écoles, des hôpitaux et des abris pour les personnes âgées.

Le 8 juin 1942, le Saint-Siège donne son approbation aux statuts des petites sœurs de la Divine Providence.

Thérèse Grillo meurt à Alexandrie le 25 janvier 1944 à 88 ans.

Son institut compte alors 25 maisons en Italie, 19 au Brésil et 7 en Argentine.

Avec le procès informatif en 1953, est lancée la cause de canonisation.

Le 6 juillet 1985, Jean-Paul II la déclare vénérable.

Elle est béatifiée à Turin le 24 mai 1998.

Sa mémoire est le 25 janvier.

Source :













Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire