Bienheureux Devasahayam Pillai

Bienheureux Devasahayam Pillai


Image illustrative de l'article Devasahayam Pillai

Statue de Devasahayam Pillai dans la cathédrale de Kottar (Tamil Nadu)


Le bienheureux Devasahayam Pillai (en Malayalam: ദേവസഹായം പിള്ള; en tamoul: முத்திப்பேறு பெற்ற தேவசகாயம் பிள்ளை) né Neelakantha Pillai près de Kânyâkumârî le 23 avril 1712 et mort (exécuté) en 1752, est un laic catholique du Tamil Nadu.

Officiel haut placé à la cour du Travancore, il se convertit au christianisme, et meurt pour la foi en 1752.

Considéré comme martyr par l’Église catholique il est béatifié le 2 décembre 2012.

 

Biographie

Fils de prêtre hindou et ministre du roi, Neelakantha Pillai est en contact avec Eustache de Lannoy lorsque celui-ci, militaire catholique originaire des Pays-Bas méridionaux, devient commandant en chef de l’armée du Travancore, durant la première moitié du XVIIIe siècle.

Ils se lient d’amitié à la cour du roi de Travancore. Sous l’influence de Lannoy Pillai se convertit au catholicisme.

Après avoir donné les premiers éléments d’instruction chrétienne, de Lannoy l’envoie auprès du père jésuite Jean-Baptiste Buttari (1707-1757) pour une formation plus poussée.

À sa demande Pillai reçoit le baptême de ses mains en 1745, après neuf mois de préparation, et adopte le prénom de « Devasahayam » (équivalent Tamoul de « Lazare » qui signifie « aidé par Dieu » ou « Dieu a aidé »).

Sa femme et plusieurs membres de sa famille le suivent et deviennent chrétiens à leur tour.

Cette conversion religieuse irrite grandement la communauté des brahmanes et plusieurs hauts fonctionnaires de la cour royale qui, montant une cabale, obtiennent que Pillai y perde sa place.

Il s’engage alors activement dans sa nouvelle foi chrétienne et devient l’assistant du père Buttari et n’hésite pas à tenir tête aux brahmanes lors de débats religieux.

Envoyé par Buttari pour quelque affaire à régler auprès d’un ministre du roi, Rama Iyer, Pillai est à nouveau engagé dans une discussion qui fâche sérieusement le brahmane.

Ce dernier menace de faire expulser les chrétiens du royaume.



 
Tombe de D.Pillai à l'entrée du sanctuaire de la cathédrale de Kottar


Devasahaym Pillai est arrêté, avec d’autres chrétiens, le 23 février 1749. Maltraité en prison, torturé pendant trois ans, il refuse de renoncer à sa foi.

Au contraire il se réjouit de « rejoindre le Christ crucifié » par ses souffrances, et encourage les autres chrétiens à faire de même.

Comme son exemple fait des émules, le roi exige sa mort. Condamné à mort, Devasahaym Pillai est exécuté (fusillé) le 14 janvier 1752.

Il a 39 ans et est chrétien depuis 7 ans. Son corps est jeté dans la forêt.

Récupéré par les chrétiens, il est enseveli devant l'autel de l'église Saint-François-Xavier, qui devient plus tard la cathédrale du diocèse de Kottar (Tamil Nadu).

Reconnu martyr par l’Église catholique, il est béatifié sous le pontificat de Benoît XVI, le 2 décembre 2012 à Kottar dans l'état de Tamil Nadu, dans le sud de l'Inde.

Il est le premier laïc indien à être béatifié.

Source :








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire