Saint Agnel († 596)

Saint Agnel († 596)
abbé à Naples
 

 

Statua di Sant'Agnello, Sant'Agnello.JPG

Statue du saint dans la ville de Naples


Agnello de Naples ou Aniello l'Abbé (né à Naples en 535 et mort dans la même ville le 14 décembre 596) est un moine basilien et ensuite augustinien.

Il est vénéré comme saint de l'Église catholique romaine et fêté le 14 décembre, date de sa mort.

Biographie

La première mention majeure concernant Agnello se trouve dans le Libellus miraculorum, une hagiographie du Xe siècle de Pierre le sous-diacre.

Agnello est né en 535 à Naples dans une riche famille d'origine syracusienne, peut-être liée à sainte Lucie, son père est Federico et sa mère Giovanna.

Il a passé sa jeunesse comme ermite dans une grotte près d'une chapelle dédiée à la Vierge Marie, puis dans l'église de Santa Maria Intercede, devenue plus tard Sant'Agnello Maggiore.

Il a reçu un riche héritage à la mort de ses parents et l'a utilisé pour des œuvres de charité, dont la fondation d'un hôpital pour les pauvres.

Il est devenu de plus en plus populaire parmi les habitants de Naples, à tel point qu'ils lui ont demandé de sauver la ville lors de l'invasion lombarde de 581.

Il est apparu portant une bannière de la croix pour défendre la ville.

Il a finalement quitté la ville pour échapper à la popularité, s'installant à Monte Sant'Angelo puis au village de Guarcino, où il est resté sept ans et où il y a un sanctuaire qui lui est consacré.

Il est ensuite retourné à Naples pour devenir moine augustin, puis prêtre au monastère de Gaudiose l'Africain, où il est finalement devenu abbé et où il est mort à l'âge de 61 ans.

Source :

 


Saint Agnel, abbé à Naples († 596)


Agnel de Naples ou Saint Agnel († 596), moine basilien à Naples ; célèbre thaumaturge dont les prières sont réputées avoir sauvé la ville assiégée par ses ennemis. 

Il est célébré le 14 décembre.

En savoir plus :








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire