Annelvira Ossoli

 

Vénérable Annelvira Ossoli 

 

 

Annelvira Ossoli (née Céleste Maria) est née à Orzivecchi (Brescia, Italie) le 26 août 1936.

À l'âge de 14 ans, elle a commencé à travailler comme tricoteuse mais, après trois ans, elle a décidé de rejoindre la Congrégation des «Sœurs Poverelle».

En 1954, elle entame son noviciat et, le 2 avril 1956, elle fait sa profession religieuse de vœux.

Envoyée à Rome en 1958, elle obtient le diplôme d'infirmière professionnelle.

Pendant deux ans, elle a effectué le service pastoral à Milan, dans une maison de retraite gérée par l'Institut.

En 1961, elle est envoyée à Kikwit (République démocratique du Congo) où, le 25 mars 1962, elle fait sa profession perpétuelle.

À Kikwit, elle a contracté une tuberculose pulmonaire, qu'elle a cependant réussi à vaincre grâce aux traitements et à son fort caractère.

En 1967, elle retourne en Italie où elle reprend ses études à l'Université de Rome, obtenant une spécialisation en obstétrique en 1969.

De retour au Congo la même année, elle a été envoyée à Kisangani, à la périphérie de Kinshasa et, en 1977, à Kikwit comme supérieure.

Un grave problème de genou l'a forcée à retourner en Italie pour subir une opération chirurgicale en 1979.

Après sa guérison, elle a demandé et obtenu la permission de retourner au Congo.

En 1992, elle est nommée supérieure de la province d'Afrique et s'installe à Limete, un district de Kinshasa, siège de la maison provinciale.

Lorsqu'elle a appris les graves conditions dans lesquelles vivait la Servante de Dieu Floralba Rondi, elle a quitté Kinshasa pour l'assister et, après la mort de cette dernière, elle s'est arrêtée à Kikwit pour assister également les autres sœurs atteintes d'Ebola.

Infectée elle-même, elle est décédée à Kikwit (République démocratique du Congo) le 23 mai 1995.

Source :

http://www.causesanti.va/it/archivio-della-congregazione-cause-santi/promulgazione-di-decreti/decreti-pubblicati-nel-2021.html

 

Elle a été déclarée vénérable le 17 mars 2021 par le Pape François.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire