Bienheureux Gabriele Allegra

Bienheureux Gabriele Allegra


 File:Allegra Gabriele.jpg



Le bienheureux Gabriele Allegra, O.F.M., est un moine franciscain, érudit de la Bible.

Il est surtout connu pour l'exécution de la première traduction complète de la Bible catholique dans la langue chinoise.

Sa Traduction de Studium Biblicum est souvent considérée comme la Bible chinoise définitive parmi les catholiques.

Il attend la canonisation. 

Il est né sous le nom de Giovanni Stefano Allegra à San Giovanni la Punta, dans la province de Catane, en Italie.

Il entra au petit séminaire franciscain à S. Biagio à Acireale en 1918 et le noviciat de Bronte en 1923.

Il étudie ensuite au College Franciscain international de St. Anthony à Rome à partir de 1926, maintenant connu comme Pontificale Université Antonianum.

Le cours futur de sa vie a été déterminé en 1928 quand il a assisté à la célébration du 6ème centenaire d'un autre franciscain, Giovanni di Monte Corvino, qui avait tenté une première traduction de la Bible à Pékin au XIVe siècle. Ce jour-là, à l'âge de 21, Allegra a été inspiré à traduire la Bible en chinois ; une tâche qui a pris au cours des 40 prochaines années de sa vie.

Il a été ordonné prêtre en 1930 et peu de temps après, s'embarqua pour la Chine continentale.

 

Mission en Chine

Allegra (à gauche) comme il est arrivé en Chine




Allegra est arrivé à la mission dans le Hunan, sud de la Chine, en juillet 1931 et a commencé à apprendre le chinois.

Avec l'aide de son professeur de chinois, il a préparé une première ébauche de la traduction de la Bible, vers 1937.

Il était fatigué de l'effort de traduction et doit rentrer en Italie pendant trois ans où il poursuit ses études en langues bibliques et de l'archéologie biblique.

En 1940, il quitta l'Italie encore une fois et s'embarqua à San Francisco pour le Japon sur son chemin vers la Chine.

À Kobe, il a rencontré le prêtre Français jésuite Teilhard de Chardin, pour la première fois.

Il a tenté de revenir à Hunan, mais la Deuxième guerre sino-japonaise avait déjà commencé et il a été contraint d'aller plus loin vers le Nord à Pékin à la place. Cela a eu un effet secondaire malheureux qu'au cours de son voyage à travers les territoires occupés par les japonais, il a perdu son unique exemplaire du projet de la traduction de la Bible qui lui a pris sept ans pour accomplir. Donc, il devait commencer le travail de traduction à partir de zéro.

Allegra étant un citoyen italien et le chapelain de l'ambassade d'Italie, les occupants japonais de la Chine a fait lui stagiaire pas pour longtemps, et il pouvait continuer son travail de traduction.

À partir de 1942, il s'engagea activement en aidant les autres missionnaires à survivre à leur internement dans le camp d'internement japonais Weihsien, dans le nord de la Chine et a réussi à obtenir la libération de plusieurs prisonniers.

 

La Bible en chinois

Représentation chinoise de Jésus dans Marc : 10, Beijing, 1879



Allegra a organisé une équipe de frères franciscains chinois de travailler avec lui sur la traduction de la Bible, et il inaugura le Studium Biblicum Franciscanum à Pékin en 1945, dédiant à la béni John Duns Scot. 

Mais à la fin de la guerre civile chinoise, le Parti communiste chinois a pris au-dessus de la Chine et Allegra et son équipe ont dû partir pour Kowloon, Hong Kong.

En 1948, les trois premiers volumes de l'ancien Testament ont été publiés par le Studium Biblicum Franciscanum en chinois et au cours des 12 prochaines années plus de huit volumes avec des notes explicatives ont été produites par l'équipe, y compris le Nouveau Testament.

En 1954, ainsi que quatre frères chinois, il est allé à la Studium Biblicum à Jérusalem pour étudier les textes bibliques originaux pour environ un an.

Il vécut principalement à Hong Kong par la suite, et il a organisé la 1ère exposition Bible œcuménique à Hong Kong en 1965.

Le jour de Noël en 1968 a vu l'aboutissement de ses 40 ans d'efforts avec la première publication de la Bible en chinois un volume. En 1975, le dictionnaire chinois de la Bible a été publié.

 

Sa vie et ses écrits

Étant donné que Allegra est entré au séminaire à l'âge de 11 ans, étant un franciscain a été le principal objectif de sa vie. Ses lettres archivées montrent sa détermination à traduire la Bible en chinois et sa fascination pour l'étude de l'écriture. Pourtant, parfois, ses lettres indiquent le côté plus doux d'un homme qui a raté le son des cloches de l'église à Rome. Dans une lettre à un père Margiotti il écrivait :

« Je voudrais que pour un seul instant de me retrouver à Rome... que quand les cloches autrefois délié le matin du samedi Saint ! »

Mais il a choisi de travailler dans l'Orient à la fin de sa vie.

 

Travailler à la fin

 
Gabriele Allegra avec les lépreux sur Macao



Il était connu pour travailler trop dur, ce qui entraîne souvent la détérioration de son état de santé. Il a l'habitude de dire :

« Le sort plus enviable pour un franciscain qui n'est pas d'obtenir la grâce du martyre, c'est mourir pendant qu'il travaille ».

Dans une autre lettre Allegra a écrit : « le travail sur la Bible est dur et intense, mais je dois travailler parce que si j'arrête, j'ai jamais lever à nouveau. »

Bien que la traduction de la Bible a été le principal objectif des travaux de Allegra, et il est généralement considéré comme principalement un érudit de l'écriture, il a pris le temps pour aider les pauvres et les malades, en particulier les lépreux. Bien qu'il visite fréquemment ses lépreux « bien-aimé » à Macao, il n'a jamais contracté la maladie. Il a l'habitude de passer beaucoup de ses vacances (souvent aussi de Noël et de Pâques) avec eux.

Dans de Allegra années il souffert de troubles cardiaques et d'hypertension artérielle. Une période de repos et de récupération a été recommandée en Italie, mais il choisit de retourner à la Studium Biblicum à Hong Kong pour travailler à la fin. Il écrit : « tout le monde pense que je suis malade : je peux travailler toujours, donc Let's go sur ! L'idéal est une valeur supérieure à vie !"

 

Duns Scot

Bien que de Allegra visait principalement la traduction de la Bible, il a été aussi bien lu sur d'autres questions bibliques et philosophiques. Il était un expert sur la philosophie du Bienheureux Duns Scot et introduit de Teilhard de Chardin à certains aspects qui ont façonné les pensées de Chardin sur le sujet. Son expertise sur le sujet a été respecté au niveau international et L'Université d'Oxford a invité à donner la Conférence centenaire 700ème sur Duns Scot.

 

Maria Valtorta

Avec la publication de la Bible en chinois, en 1968, Allegra trouvé le temps de se concentrer sur ses autres intérêts, qui comprenait l'étude détaillée et l'analyse de l'ouvrage Le poème de l'homme de Dieu par l'écrivain italien et la mystique Maria Valtorta, sur la vie du Christ. Allegra estime sans réserve que les écrits de Valtorta étaient inspirés par Dieu. 

Il a écrit :
« Je tiens que le travail exige une origine surnaturelle... Maintenant, sans anticiper le jugement de l'église qui, à ce moment que j'ai accepter avec soumission absolue, je permets moi d'affirmer que,... avec le poème de produire de bons fruits dans un nombre toujours croissant de personnes, je pense que cela vient de l'esprit de Jésus. » 

Certaines des déclarations plus notables de Allegra, concernant le poème de l'homme-Dieu révèlent son ardent dévouement à ce travail :

"Je vous assure que le poème de l'homme-Dieu surpasse immensément quelque Description — je ne dis pas de la mienne, parce que je ne sais pas comment écrire — mais de n'importe quel autre écrivain... C'est un travail qui fait grandir dans la connaissance et l'amour du Seigneur Jésus et de sa Sainte mère... Je conclus que le travail exige une origine surnaturelle... J'ai trouver des connaissances : et ces connaissances dans la théologie (surtout mariologique), champs exégétiques et mystiques, que si elle est infusée pas je ne sais pas comment une femme pauvre, malade pourrait acquérir et maîtriser, même si elle a été dotée d'une intelligence de signal... J'ai trouver dans sa doctrine : et doctrine tel qu'il est bien sûr ; il embrasse presque tous les domaines de la révélation. Par conséquent, elle est multiple, immédiate et lumineux... Dons de la nature et les dons mystiques rejoints harmonieusement expliquent ce chef-d'œuvre de la littérature religieuse italienne, et peut-être devrais-je dire [un chef-d'œuvre] de la littérature chrétienne du monde... Après les Évangiles, je ne sais pas une autre vie de Jésus qui peut se comparer au poème. » 

Allegra a écrit une série détaillée d'articles analysant, pour soutenir et défendre l'œuvre de Maria Valtorta, qui peuvent être consultées en ligne.

 

Marian mouvement des prêtres

Allegra a été un membre actif du Mouvement sacerdotal marial et achevé la traduction des écrits du père Stefano Gobbi en chinois, peu de temps avant sa mort.

 

Livres et mémoires

Allegra a écrit deux livres, un sur la primauté du Christ, l'autre sur le Coeur Immaculé de la Vierge Marie.

Il commence à écrire ses mémoires en 1975, mais mourut alors qu'il travaillait sur eux à Hong Kong en 1976.

L'église de San Biaggio à Acireale, où il était entré au séminaire franciscain détient quelques-unes de ses reliques.  

 

Son processus de canonisation

Dévotion à Allegra dans la cathédrale de Hong Kong

 

Depuis ses débuts, Allegra était considéré comme le fils préféré de l'église catholique. Pape Pie XII a dit de lui :

"Dire ce jeune prêtre qu'il a ma bénédiction spéciale et que je vais prier pour lui chaque jour. Il va rencontrer de nombreuses difficultés, mais qu'il ne perde pas courage. Rien n'est impossible pour celui qui prie, testaments et études. Je ne vais pas vivre pour voir ce travail terminé, mais je vais prier pour lui dans le ciel".

La cause de canonisation de Allegra a débuté en 1984 par l'évêque John Wu à Hong Kong, 8 ans après sa mort.

Il a été déclaré vénérable par le Saint-Siège en 1994 et la promulgation du décret d'un miracle attribué à Fr. Allegra et nécessaire pour mener le processus de béatification, a été approuvé en 2002.

Son décret de béatification a été promulgué par le Saint-Siège le même jour, mais la cérémonie de béatification, qui a été fixée pour le 26 octobre de la même année, a été reportée. Toutefois, lors de la fête de l'Assomption en 2012, le Roman Curia annoncé par le biais de la sicilienne franciscain Saint nom Province, cette Vénérable Gabriel Allegra O.F.M. va enfin à être béatifiés le 29 septembre 2012, à la cathédrale de Arcireale, à Catane, en Sicile.  Il sera le seul bibliste du XXe siècle qui a été béatifié.
En 2009, une webémission en anglais et chinois a été baptisée Allegra.

Source :
http://en.wikipedia.org/wiki/Gabriele_Allegra


Gabriele Allegra (1907 - 1976), est un prêtre et bibliste italien, appartenant à l'Ordre des frères mineurs, ayant exercé son ministère en Extrême-Orient.

Il reste connu pour avoir été le premier à traduire l'intégralité de la Bible en chinois.

Il est vénéré comme bienheureux par l'Église catholique.


Biographie

Gabriele Allegra est né le 26 décembre 1907 à San Giovanni la Punta, en Sicile.

Ordonné prêtre au sein de l'Ordre des frères mineurs en 1930, il fut envoyé dès l'année suivante en Chine.

Missionnaire dynamique et passionné des Saintes Écritures, il fonde en 1945 le Studium Biblicum Franciscanum à Pékin, attaché à l'université catholique de Pékin.

Elle est obligée de fermer en 1948 à cause de l'avancée des troupes communistes de Mao Tsé Toung.

Le Père Allegra fuit à Hong Kong, alors colonie britannique, en 1950, et continue ses traductions de l'Ancien Testament et commençant celle du Nouveau Testament.

En 1961, il publie avec l'aide de collaborateurs l'ensemble de la Bible en chinois, avec pour but d'apporter une plus grande accessibilité à la foi chrétienne pour la population.

Il publie aussi divers documents pontificaux de Léon XIII et de Paul VI.

Il était particulièrement dévot des reliques des saints martyrs de Chine et notamment de saint Antonin Fantosati.

Il meurt à Hong Kong le 26 janvier 1976.


Béatification et canonisation

  • 1984 : ouverture de la cause en béatification et canonisation
  • 15 décembre 1994 : le pape Jean-Paul II lui attribue le titre de vénérable
  • 29 septembre 2012 : béatification célébrée à Acireale par le cardinal Angelo Amato au nom du pape Benoît XVI
Fête liturgique fixée au 26 janvier.

Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gabriele_Allegra
Fête : Le 26 janvier.










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire