Saint Edwin († 633)

Saint Edwin († 633)
Roi de Northumbrie

Saint Edwin. Roi de Northumbrie († 633)


Edwin ou Eadwine (vers 585 – 12 octobre 632 ou 633) est roi de Deira et de Bernicie de 616 à sa mort.
Il est le deuxième monarque à régner en même temps sur les deux royaumes, qui fusionnent par la suite pour donner la Northumbrie.
Fils du roi Ælle de Deira, Edwin est contraint à l'exil lorsque le roi Æthelfrith de Bernicie conquiert le Deira, vers 604.
Ses pérégrinations le conduisent à la cour du roi Rædwald d'Est-Anglie, qui vainc Æthelfrith en 616, permettant à Edwin de monter sur les trônes de Bernicie et de Deira.
Après la mort de son protecteur Rædwald vers 624, Edwin devient le plus puissant souverain de Grande-Bretagne, et Bède le Vénérable l'inclut dans sa liste des rois ayant exercé l'imperium sur les autres monarques anglo-saxons.
Edwin se convertit au christianisme en 627.
Il est vaincu et tué en 633 (ou 632) à la bataille de Hatfield Chase par les armées coalisées du roi gallois Cadwallon ap Cadfan et du païen Penda de Mercie.
Après sa mort, les royaumes de Bernicie et de Deira sont à nouveau séparés sous deux rois païens.
Il est révéré comme un saint après sa mort, fêté le 12 octobre.

Contexte


Saint Edwin. Roi de Northumbrie († 633)

Au VIe siècle, deux royaumes anglo-saxons existent au nord de l'Humber : au sud, le Deira, situé entre l'Humber et la Tees, et au nord, la Bernicie, de la Tees au Forth.
Leurs origines sont mal connues, mais il est possible qu'ils aient été à l'origine des royaumes celtiques dont les Anglo-Saxons se seraient rendus maîtres.
Selon la Chronique anglo-saxonne, le père d'Edwin, le roi Ælle de Deira, règne pendant trente ans, monte sur le trône en 560 et meurt en 588 (légère contradiction).
Il est suivi par un certain Æthelric, qui règne cinq ans (588-593), avant qu'Æthelfrith de Bernicie ne conquière le Deira.
Néanmoins, cette chronologie est problématique : en effet, Bède le Vénérable affirme qu'Ælle règne encore sur le Deira lorsque la mission grégorienne arrive en Grande-Bretagne en 597.
Il semble que le compilateur de laChronique se soit livré à des calculs à partir des durées de règne des rois pour obtenir les dates de leurs avènements, en commettant plusieurs erreurs dans ses comptes : il confond notamment Æthelric de Deira avec Æthelric de Bernicie, le père d'Æthelfrith.
L'historien D. P. Kirby propose une chronologie alternative, faisant régner Ælle de 569/572 à 597/600, Æthelric de 599/600 à 604/605, et plaçant donc la conquête d'Æthelfrith en 604 ou 605 au lieu de 593.

Jeunesse

Edwin est le fils du roi Ælle de Deira. Il est privé du trône par le roi Ethelfrith de Bernicie (nord de la Northumbrie), qui s’empare du royaume d’Aella.
Edwin passe les trente années suivantes au Pays de Galles et en Est-Anglie. Encore jeune homme, il épouse Cwenburg de Mercie qui lui donne deux fils.
Finalement, en 616, avec l’aide du roi Redwald d’Est-Anglie qui l'a accueilli durant son exil, Edwin récupère son trône en battant et tuant Ethelfrith à la bataille de la rivière Idle.

Règne

Edwin dirige la Northumbrie avec compétence. En 625, sa première femme étant décédée, il épouse Ethelburg, sœur du roi Eadbald de Kent, une chrétienne.
Au départ, sa demande en mariage est repoussée, parce qu'il n'est pas chrétien ; un contrat est finalement établi, reconnaissant à Ethelburg la liberté de culte et incitant fortement Edwin à se convertir.
Une fois l'accord trouvé, Ethelbure emmena avec elle en Northumbrie son confesseur, Paulin, un moine romain qui avait été envoyé par le pape Grégoire Ier pour aider saint Augustin dans son travail de conversion de l'Angleterre, et qui venait juste d'être consacré évêque d'York.
L'évêque y vit une opportunité pour répandre la foi dans le nord de l'île.
Trois évènements déterminent finalement la conversion d'Edwin : une tentative ratée d'assassinat de la part des Saxons de l'Ouest ; l'abandon du paganisme par le grand prêtre Coifi ; finalement, le rappel par Paulin d'une expérience mystérieuse qu'Edwin avait vécue quelques années auparavant pendant son exil.
Edwin se convertit au christianisme en 627.
Comme le rapporte Bède le Vénérable, il est baptisé par Paulin à Pâques, après la naissance d'une fille.
Bon nombre de membres de la cour d'Edwin et de ses sujets du Yorkshire et du Lincolnshire se convertissent aussi.
Le roi Edwin établit la loi et l'ordre dans le royaume et devint vite le plus puissant roi d'Angleterre ; il est compté parmi les huit bretwaldas de la Chronique anglo-saxonne.
Il étend son territoire au nord dans le pays des Pictes, à l'ouest dans celui des Cumbriens et des Gallois, et vers Elmet près de Leeds.
Bède rapporte que durant la dernière année du règne du roi Edwin, la loi et l'ordre régnaient dans ses possessions au point qu'un proverbe disait « une femme pourrait transporter son bébé nouveau-né à travers l'île de mer à mer sans aucun risque ».

Mort[modifier]

Il ne peut jamais réaliser son intention de bâtir une église en pierre à York (un évènement sans précédent en ce temps-là), son royaume étant envahi par le roi païen Penda de Mercie et le Breton Cadwallon ap Cadfan de Gwynedd.
Edwin est battu et tué à la bataille de Hatfield Chase en 633.
Une fois l'église édifiée, sa tête y est ensevelie et elle devient le centre de son culte.
Après sa mort, la Northumbrie retourne au paganisme, et Paulin doit convoyer Ethelburg et ses enfants par mer jusqu'au Kent pour les mettre en sécurité.
La Northumbrie elle-même se divise à nouveau entre les royaumes de Bernicie et de Deira, jusqu'à l'avènement d'Oswald en 634.
Edwin est considéré comme un héros tribal, un roi chrétien modèle et un martyr.
Bien que sa fête ne soit pas reprise dans le moindre des anciens livres liturgiques de Northumbrie nous étant parvenus, il y a au moins une ancienne dédicace d'église en son honneur.
À Rome, le pape Grégoire XIII approuvera implicitement son culte en incluant Edwin parmi les martyrs anglais repris sur les fresques murales du Collège anglais de Rome.
Il est fêté le 12 octobre.
Le culte d'Edwin existe aussi à Whitby, qui avait un tombeau avec son corps, que l'on disait avoir été découvert par révélation et amené d'Hatfield Chase.
L'abbaye de Whitby est gouvernée par la suite par la fille d'Edwin, Eanflæd, et sa petite-fille Elfleda.
Elle devient le lieu de sépulture des membres royaux de la maison de Deira.
En savoir plus :











Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire