Saint Fintan († 878)

Saint Fintan († 878)
moine irlandais ermite en Suisse


Saint Fintan, moine irlandais ermite en Suisse († 878)




Fintan ou Findan de Rheinau († 879), était un moine irlandais. 

Vénéré comme saint ou bienheureux, il est fêté le 15 novembre.

 

Éléments biographiques

Fintan ou Findan est originaire du Leinster en Irlande. Capturé par des Vikings il est emmené comme esclave dans les Orcades, il réussit à leur échapper et décide de se rendre en pèlerinage à Rome, puis il devient moine à l'Abbaye de Farfa en Italie.

Plus tard, il se joint à un groupe d'ermites sur une ile du Rhin à Rheinau, près de Schaffhouse en Suisse où il vit pendant 22 ans.

Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fintan_de_Rheinau

Né dans le Leinster ; mort en 879.

Les calendriers Irlandais commémorent 55 saints appelés Fintan.

Etant encore jeune, ce saint Fintan fut emmené comme esclave par des pirates Norvégiens, du Leinster vers les îles Orkneys. Promettant de faire un pélerinage à Rome, Fintan parvint à s'échapper en sautant à la mer, et nageant jusqu'à l'Ecosse, où il fut receuillit par un brave évêque.

2 ans plus tard, il entama son pélerinage sur le Continent, d'abord vers Rome, puis à l'abbaye de Farfa en Sabine.
 
Fintan passa ses 27 dernières années avec quelques ermites Irlandais dans la Forêt Noire sur l'île de Rheinau, près de Schaffhausen sur le Rhin.
Fintan composa une Règle pour que les ermites vivent comme les moines de leur Irlande natale.
Les 22 dernières années de ces 27 années-là, il les passa dans une solitude presque totale, durant laquelle il fut sujet à nombreuses expériences mystiques.
Les paroles qu'il a entendues, prononcées tant par des démons que par des Anges, ont été rapportées par un biographe du 10ième siècle, et représentent un des plus anciens spécimens de Gaélique à avoir survécu.

Le sacramentaire de l'ermite (Kantonsbibl. 30), du type "Gélasien", originaire de Nivelles, contient un calendrier avec nombre de dévotions à des saints Irlandais. Il est conservé à la bibliothèque Universitaire de Zurich. Son "Missel" peut être consulté à la Bibliothèque Saint-Gall. En 1446, les reliques de saint Fintan furent enchâssées à Rheinau. (Attwater, Bénédictins, D'Arcy, Daniel-Rops, Farmer, Gougaud, Kenney, Montague, Tommasini).

Au IXème siècle, il quitta l'Irlande qui l'avait vu naître et en avait fait un bon moine, contraint et forcé par une troupe de Vikings en maraude.
Et; alors qu'il aurait dû rester peinard dans son monastère, il se retrouva à épousseter les menhirs dans une île des Orcades , tout en haut de l'Ecosse.

Mais Dieu veillait sur lui et mit de l'alcool dans la cervoise de ses maîtres et les endormit par une nuit sans lune..Rester esclave ne lui plaisant pas plus que ça, Fintan monta dans une barcasse et partit vers le sud, tracté par une paire de dauphins mâles..

Il arriva bien vite en Ecosse et descendit encore vers le sud, passa la Manche, passa faire un petit coucou à Saint Martin de Tours et ne s'arrêta de marcher que lorsque le terrain fut trop en pente pour ses petites jambes.

Il était dans les alpes suisses quand il comprit le destin que Dieu lui avait choisi.. il serait moine irlandais en Suisse. Redescendant de la montagne, il se fixa à l'abbaye de Rheinau, où les moines lui confièrent la garde de la cellule numéro 729 b dont il garda la jouissance pendant les  vingt cinq dernières années de sa vie,et où il vécut retiré du monde, ermitant seul au fond de son couloir, se consacrant à la prière et à la contemplation des oeuvres de dieu. Il serait mort en 879












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire