Saint Guido-Marie Conforti († 1931)

Saint Guido-Marie Conforti († 1931)
évêque de Parme en Émilie

Bienheureux Guy-Marie Conforti, évêque de Parme en Émilie († 1931)


Guido Maria Conforti (né le 30 mars 1865 à Casalora di Ravadese, une frazione de la ville de Parme et mort le 5 novembre 1931 à Parme) est un évêque et saint catholique italien.

Il fut canonisé par le pape Benoît XVI le 23 octobre 2011 après avoir été béatifié par le pape Jean-Paul II le 17 mars 1996.

 

Biographie

Guido Maria Conforti est le huitième enfant d'une famille de dix enfants. 
 
Son père était un riche agriculteur. 
 
Entre 1872 et 1876, il fréquente l'école primaire de Parme qui était dirigée par des prêtres catholiques. 
 
C'est durant cette période que commence sa dévotion à la croix.
 
Après l'école primaire, il entre au séminaire. 
 
À l'âge de 14 ans, il lit la biographie de saint François Xavier. 
 
En 1888, à l'âge de 23 ans, il est ordonné prêtre, à Parme. 
 
Après son ordination, il devient le vice-recteur du séminaire et chanoine à la cathédrale de Parme.
 
Il se fait des amis parmi les Jésuites et les salésiens, pendant qu'il est jeune prêtre.
 
En 1895, il devient vicaire général du diocèse de Parme. 
 
Il fonde alors un séminaire pour les missions. 
 
Le 3 décembre 1895, jour de St François-Xavier, il fonde avec 17 séminaristes la Pia Societas Sancti Francisci Xaverii pro Exteris Missionibus (Société Pieuse Saint François Xavier pour les missions extérieures).
 
En 1902, il est nommé évêque de Ravenne puis évêque titulaire de Stauropolis en 1906.
 
En 1907, il devint l'évêque de Parme. 
 
Sa spiritualité exerce une influence bénéfique sur ses fidèles. 
 
 


Image illustrative de l’article Guy Marie Conforti

Mgr Conforti en 1910

 
 
À partir de 1912, il devient vicaire apostolique en Chine. 
 
Il prit des positions pacifistes pendant la Première Guerre Mondiale.
 
En 1921, le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi le nomme supérieur général de la Congrégation Saint François Xavier pour les missions extérieures.
 
De septembre à décembre 1928, il part en mission en Chine.
 


Châsse chez les xavériens de Parme

 
 
Guido Maria Conforti meurt à Parme le 5 novembre 1931.

Canonisation

Béatifié par le pape Jean-Paul II le 17 mars 1996, il est ensuite canonisé par le pape Benoît XVI le 23 octobre 2011. Reconnu ainsi saint par l'Église catholique, il est fêté le 5 novembre.
Source :

 
Guido Marie Conforti naît en 1865 à Casalora de Ravadese dans la province de Parme en Émilie. 
 
Encore enfant, il est déjà frappé à la vue du crucifix qui semble 'lui dire beaucoup de choses', et à qui il attribue sa vocation. 
 
Adolescent , il est conquis à la lecture de Saint François Xavier. 
 
Prêtre, il crée en 1895 un séminaire pour les Missions étrangères qui devient en 1898 la "Congrégation de Saint François Xavier pour les Missions étrangères". 
 
Ordonné évêque de Ravenne en 1902, il est nommé à Parme en 1907; c'est là qu'il résidera jusqu'à sa mort. 
 
En 1912, il ordonne le premier évêque Xavérien pour la Chine : Mgr Luigi Calza, vicaire apostolique de Cheng-Chow. 
 
Dans son propre diocèse, Mgr Conforti constate un abandon préoccupant de la foi. 
 
Il a l'intuition que la mission 'ad gentes' pourrait revitaliser la foi languissante des pays de vieille chrétienté, bref, que la foi s'accroît en la transmettant. 
 
Cons­cient que tout prêtre doit être missionnaire, il fonde avec le Père Manna en 1917 "l'Union Missionnaire du Clergé" qui prendra rapidement une extension mondiale. 
 
Mais tout chrétien aussi est appelé, tout laïc. "Faisons-nous donc tous apôtres, dit-il à ses diocésains, car nous le pouvons et nous le devons tous, dans l'état et dans la condition dans laquelle la divine Providence nous a placés." 
 
La source d'où tirent leur vigueur, à la fois son zèle infatigable et le don total de lui-même à la mission 'ad gentes', c'est la croix. 
 
"Le crucifix, dit-il, est le grand livre sur lequel se sont formés les saints. (…) 
 
Tous les enseignements contenus dans le saint Evangile sont résumés dans le Crucifix". 
 
En 1928, malgré l'avis formel de ses médecins, il se rend en Chine pour visiter ses missionnaires. 
 
Il partage leur vie frugale et se rend dans les postes les plus reculés. 
 
Au retour, il en rend compte à ses diocésains avec émerveillement.
 
Il meurt à Parme en 1931.
Source : 

 
Guido Marie Conforti, fondateur des Xavériens, sera proclamé saint. 24.2.2011
 
La famille Xavérienne en RDC annonce la canonisation de son fondateur, Guido Maria Conforti, à l’occasion de la Journée Missionnaire Mondiale du 23 octobre prochain.

Né à Parme (Italie) le 30 mars 1865, Mgr Guido fût un évêque diocésain qui avait le souci de l’évangélisation du monde entier. Archevêque de Ravenne de 1902 à 1904 et évêque de Parme de 1907 jusqu’à sa mort en 1931, il fonda le 3 décembre 1895 (fête de St. François Xavier) un séminaire pour la formation de jeunes missionnaires. Trois ans plus tard, ce séminaire deviendra la Congrégation de Saint François-Xavier pour les Missions Étrangères, les Xavériens. En 1899 les deux premiers Missionnaires Xavériens partiront vers Chine.

A la mort de Mgr Guido, les Xavériens étaient concentrés tous en Chine, mais vingt ans après ils s’étaient déjà répandus en Asie, en particulier au Japon, en Indonésie et au Pakistan/Bangladesh ; et aussi en Afrique (Sierra Léone), aux États-Unis, au Brésil, en Grand Bretagne... Ils arriveront au Congo en 1958, concrètement à Uvira, au Sud Kivu. Pendant la guerre de 1964 trois Xavériens –Luigi Carrara, Giovanni Didoné et Vittorio Faccin- seront martyrisés. Aujourd’hui les Xavériens travaillent dans les diocèses de Bukavu, Goma, Kasongo, Kinshasa et Uvira.

Dans leur communiqué, la famille Xavérienne (Missionnaires Xavériens, Missionnaires de Marie – Xavériennes, Laïcs Xavériens) invite à tous ses amis à se joindre à elle dans la louange au Seigneur pour la prochaine canonisation du Bienheureux Guido Maria Conforti (Béatifié par Jean Paul II le 17 mars 1996).
 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire