Saint Gaetano Errico († 1860)

Saint Gaetano Errico († 1860)
prêtre fondateur de la Congrégation des Missionnaires des Sacrés cœurs de Jésus et de Marie 


Saint Gaetano Errico, prêtre fondateur de la Congrégation des Missionnaires des Sacrés cœurs de Jésus et de Marie († 1860)

 
Gaetano Errico (19 octobre 1791 - 29 octobre 1860) est un prêtre italien du XIXe siècle, fondateur de la congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus et Marie.

Vie et œuvre

Image illustrative de l’article Gaétan Errico

 

Second enfant d'une famille de neuf, Gaetano, Gaëtan en français, est né le 19 octobre 1791 à Secondigliano dans la province de Naples
 
Son père dirigeait une fabrique de pâtes et sa mère faisait du tissage. 
 
À l'âge de quatorze ans, il prit conscience de sa vocation religieuse et demanda à rejoindre les Rédemptoristes qui le refusèrent à cause de son trop jeune âge.
 
Il suivit donc ses études au séminaire diocésain, et fut ordonné prêtre le 23 septembre 1815 à Naples.
 
Il enseigna pendant vingt ans, et fut responsable de la paroisse Saint Côme et Damien.
 
Là, il se fit connaître par un soin tout particulier des malades et l'importance qu'il donnait à la pénitence et à la réconciliation. 
 
Jean Paul II a dit de lui dans son homélie de béatification :
 « Par son exemple, il nous incite à redécouvrir la valeur et l'importance du sacrement de la pénitence, dans lequel Dieu distribue à pleines mains son pardon et révèle sa tendresse de Père envers ses fils les plus faibles. »
 
Pendant une retraite qu'il fit en 1818 chez les Rédemptoristes, il eut une vision : saint Alphonse de Liguori qui l'incitait à bâtir une église et à fonder une congrégation. 
 
Il se mit alors à l'ouvrage, récoltant des fonds auprès de la population locale et, le 9 décembre 1830 l'église Notre-Dame des Douleurs était ouverte. 
 
Elle devint par la suite un très important lieu de pèlerinage en Italie.
 
Non loin de là, Gaetano construisit une petite maison pour lui-même et le frère lai qui s'occupait de l'église. 
 
Ce fut là le point de départ de la congrégation des Missionnaires du Sacré-Cœur de Jésus et de Marie, congrégation qui fut approuvée successivement par les évêques en 1838, le roi en 1840 et le pape Pie IX le 7 août 1846
 
Gaetano en fut le premier supérieur général.
 
Il mourut le 29 octobre 1860 à l'âge de 69 ans.

Vénération

Déclaré vénérable en 1876 par le pape Léon XIII, il a été béatifié le 14 avril 2002 par le pape Jean Paul II, suite à un miracle sur un malade intervenu en janvier 1952 et canonisé le 12 octobre 2008 par le pape Benoît XVI.
 
Il est fêté le 29 octobre.

Source

 

Gaetano (Gaétan) Errico naît le 19 octobre 1791 à Secondigliano (au nord de Naples).
Dans sa jeunesse, il aide son père, fabricant de macaronis.
 
A 14 ans, il demande à entrer chez les Capucins, puis chez les Rédemptoristes, mais on ne l'accepte pas à cause de son jeune âge. 
 
A 16 ans en 1808, il entre au séminaire diocésain de Naples et il est ordonné prêtre en 1815 dans la cathédrale de cette ville.
 
Pendant 20 ans il exerce son ministère dans l'église paroissiale des Saints Côme et Damien et il est instituteur.
 
Il accomplit une intense activité apostolique, missionnaire et caritative, marquée par la prière et la pénitence. 
 
Chaque année, il se retire chez les pères rédemptoristes de Pagani pour ses exercices spirituels. 
 
C'est dans ce cadre que, dès 1818, il a une apparition de Saint Alphonse de Liguori (fondateur des Rédemptoristes) : il lui annonce que Dieu veut qu'il fonde une Congrégation religieuse et lui demande d'ériger une église en l'honneur de la Vierge des Douleurs à Secondigliano.
 
La population le soutient avec enthousiasme et l'église est bénie le 9 décembre 1830. 
 
Elle est actuellement un important lieu de pèlerinage.
 
Plus tard, une autre apparition lui précise que la nouvelle congrégation doit être instituée en l'honneur des Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie. 
 
Il se fait alors l'apôtre de leur amour miséricordieux dans toute l'Italie méridionale. 
 
Aux Jansénistes qui insistaient trop sur la justice de Dieu, répandant dans les âmes peur et malaise, Gaétan Errico oppose l'annonce de la miséricorde divine.
 
Il ne se lasse pas d'exhorter les prêtres : "Si des âmes arrivent emplies de nombreuses fautes, aidez-les à se relever, encouragez-les à la confiance, dites-leur que le Seigneur les pardonne toutes, si elles se repentent de tout cœur." 
 
Il donne l'exemple en passant des journées entières au confessionnal, prodiguant ses meilleures énergies dans l'accueil et l'écoute des pénitents. C'est "un véritable martyr du confessionnal" (Jean Paul II).
 
En 1833, il quitte la maison familiale et se retire dans une petite maison qui deviendra le siège de sa fondation : la "Congrégation des Missionnaires des Sacrés Cœurs de Jésus et Marie", laquelle est approuvée par le bienheureux Pape Pie IX en 1846. 
 
Il est alors élu supérieur général à l'unanimité. 
 
La Congrégation est aujourd'hui présente en Italie, en Argentine, aux Etats-Unis, en Inde et en Slovaquie.
 
Le Père meurt à Secondigliano en 1860.
 
"Par son exemple, il nous incite à redécouvrir la valeur et l'importance du sacrement de la pénitence, dans lequel Dieu distribue à pleines mains son pardon et révèle sa tendresse de Père envers ses fils les plus faibles." (Jean Paul II)
 
En savoir plus :
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/2008/ns_lit_doc_20081012_errico_en.html
http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/homilies/2008/documents/hf_ben-xvi_hom_20081012_canonizzazioni_fr.html
http://www.santiebeati.it/dettaglio/90612








 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire