Saint George Herbert († 1633)

Saint George Herbert († 1633)
Martyr

Saint George Herbert, Martyr († 1633)



George Herbert (né le 3 avril 1593 – mort le 1er mars 1633) est un poète et un orateur anglais du début du XVIIe siècle, représentatif du mouvement de la poésie métaphysique.

Il est considéré comme saint par l'Église anglicane et fêté localement le 27 février.

 

Biographie

Malgré la brièveté de sa vie, son œuvre poétique atteint un volume considérable.

Les poèmes écrits à la fin de sa vie, à l’époque où il occupait des fonctions ecclésiastiques près de Salisbury, sont restés particulièrement célèbres : ils combinent une profonde spiritualité avec un sens infatigable de l’expérimentation, et utilisent un style toujours accessible de nos jours.
Né en 1593, dans une famille de l’aristocratie, les Pembroke, George se rendit à Cambridge en 1614, où il fit des études jusqu’à devenir fellow du Trinity College.
Devenu à vingt-cinq ans seulement orateur public à l’université et membre du Parlement, Herbert semblait destiné à une carrière politique, quand, à la stupeur de tous, il prit la décision de se retirer dans la communauté « monastique » de Little Gidding pour s’y préparer à l’ordination diaconale.
Après son mariage, George fut ordonné prêtre et on lui assigna la paroisse de Bermerton, aux alentours de Salisbury, où il passa le reste de sa brève vie.
A Bermerton, il s’appliqua surtout à nourrir la vie spirituelle de ses paroissiens par la récitation quotidienne de l’Office des heures et par la composition de nombre d’hymnes et de poèmes liturgiques.
En dépit de sa mort prématurée, alors qu’il avait à peine quarante ans, il nous a laissé un patrimoine poétique inestimable, qui le situe de droit au nombre des plus grands hymnographes chrétiens.
Herbert mourut, ce jour, en 1633. 








 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire