Fils d’un couple de nobles du Quercy, il est confié aux soins des moines de l’abbaye de Moissac, qui se chargent de son instruction.
Devenu adulte, il est assigné au prieuré de Toulouse, où il est nommé responsable de la bibliothèque en même temps qu’il dirige le chœur du chapitre.
Lors d’un séjour qu’il effectue à Toulouse, l’archevêque Bernard de Tolède, impressionné par les talents de Gérald, obtient de son abbé l’autorisation de le ramener à Tolède afin de lui confier la direction du chœur et de l’école.
En 1095, il est nommé archevêque de Braga, au Portugal, où il doit composer avec les conséquences de la longue présence des Sarrasins qui venaient tout juste d’être chassés du territoire.
Il décède à Bornos, un village des montagnes où il s’était rendu pour consacrer son église.