Saint Cadoc (6ème s.)

Saint Cadoc (6ème s.)
Moine gallois

Saint Cadoc. Moine gallois (6ème s.)


Cado(u) ou Cadoc ou Catuod ou Catoc ou Cazout ou Cadochus est un saint chrétien, fêté le 21 septembre.

Il serait né en 522 dans le Glamorgan (ou Powys) au Pays de Galles, et est mort assassiné dans sa cathédrale par les Barbares.

Neveu de Pétroc de Bodmin, honoré à Lopérec (Finistère), il serait le fils de saint Gwynllyw roi de Glywysing et sainte Gladys.

Sa vie latine a été écrite au XIe siècle à Lancarvan.

Sens et origine du nom

On reconnait dans son nom la racine celtique « kat » = « combat » avec la terminaison hypocoristique « ou ».

Histoire et tradition

Cadou refusa de prendre la tête de l'armée de son père, préférant combattre pour Jésus-Christ.
Il fut le fondateur de l'abbaye de Lancarvan, puis il traversa la Manche pour venir dans le pays de Vannes.
Il voyagea en Palestine, rencontra le pape pour ensuite devenir évêque de Bénévent en Italie.
Des chapelles lui sont dédiées à Belz, Locoal-Mendon, Saint-Caradec-Trégomel dans le Morbihan, à Ploumilliau, Carnoët dans les Côtes-d'Armor ainsi qu'à Gouesnac'h, Sizun, Bannalec et Moëlan-sur-Mer dans le Finistère ou Guérande en Loire-Atlantique et le nom se trouve dans la composition d'une trentaine de noms de lieu. Dans les chapelles bretonnes, il est invoqué pour guérir la surdité, ou encore les écrouelles (fontaine Saint Cado de Ploumillau).
Ce saint est le même qui est connu au Pays de Galles pour avoir fondé l'abbaye de Llancarfan (Lancarvan).
Sous le nom de saint Cadoc, il est un des saints gallois les plus importants, car c'est dans son abbaye qu'ont été formés de nombreux saints celtiques dont saint Brandanet saint Malo.









 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire