Saint Chrysogone († 304)

Saint Chrysogone († 304)
Martyr à Aquilée


Saint Chrysogone. Martyr à Aquilée († 304)

Après avoir longtemps confessé le Christ lourdement chargé de chaines dans sa prison, il fut jeté à la mer.
Tous les événements qui précédèrent ce martyre ne nous sont connus que par des légendes.
Commémoraison de saint Chrysogone, martyr à Aquilée en Vénétie, au jour anniversaire de la dédicace de l’église du titre qui porte son nom à Rome.

Autre biographie :
SAINT CHRYSOGONE, martyr et peut-être évêque d'Aquilée (3-4ème s.?)
quelques brèves extraites de leur passionnante enquête :
"[..] au concile de 499, les prêtres du titre de Chrysogone avaient écrit le nom de leur patron sans le qualifier de saint. [...] Nous devons remarquer au contraire qu'au 6ième siècle, Chrysogone était devenu saint Chrysogone[..]"
"4. la légende. Comme les autres patrons de titres, Chrysogone fut pourvu d'une légende [...] Le simple résumé de la Passion de Chrysogone suffit à en montrer le caractère légendaire que personne ne songe à discuter. Le but de l'auteur est clair : il a voulu rattacher à Rome des martyrs qui y étaient honorés, mais qui n'y étaient pas ensevelis. [..] L'auteur de la Passion de Chrysogone met en scène les 3 sœurs Agapè, Chiona et Irène, en traitant avec la plus grande désinvolture leur Passion qui est de bon aloi. Ce sans-gêne révèle sa méthode et interdit de lui faire la moindre confiance. Son récit doit être considéré comme entièrement romancé.
5. Culte. Il ne serait pas absolument exact de dire que saint Chrysogone doit toute sa gloire à l'auteur de sa légende, car il était honoré à Aquilée bien avant de l'être à Rome où la légende est née pour expliquer son culte, et non pour le lancer."
En savoir plus :









 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire