Saint Guillaume Firmat († 1103)

Saint Guillaume Firmat († 1103)
Ermite à Laval, puis en Palestine


 Image illustrative de l'article Guillaume Firmat
Reliques de Guillaume Firmat à la collégiale Saint-Évroult de Mortain



Saint Guillaume Firmat (1026 – 1103) est un ermite français de la région de Tours au début du XIIe siècle.

Biographie

Il est le saint patron de Mortain dans la Manche. Firmat proviendrait du latin firmatus signifiant le fort.

Ermite, guerrier, voyageur et ancien maître des animaux sauvages, ce saint populaire a pour emblème une chaîne comme saint Léonard de Noblac.

D'après l'étude de traditions le concernant, certains font l'hypothèse qu'il s'agirait d'un personnage mythique païen christianisé, qui devait être primitivement un protecteur antique des frontières.

Les guerriers qui, dans le monde mythologique celtique, assuraient cette garde des limites territoriales étaient fréquemment assimilés aux loups.

La légende voit le lieu de retraite de cet ermite au mont Louvier à Louvigné-du-Désert en Ille-et-Vilaine.

Couanier de Launay indique que Guillaume Firmat, d'une noble origine, possesseur de grandes richesses, quitte Tours sa patrie et abandonne tout pour venir se choisir une solitude en forêt de Concise, où il aurait réagi saintement à une tentation organisée par des adversaires.

Après un tel acte, Guillaume n'est plus solitaire ; il quitte ces lieux où la vénération des hommes distrayait sa prière et importunait son humilité.

Il alla visiter les Lieux-Saints et mourut, au retour, dans une autre partie du Bas-Maine le 24 avril 1103.

Le calendrier liturgique propre du diocèse de Laval précise dans la notice le concernant : "Saint Guillaume Firmat († 24 avril 1103), chanoine de Tours, exerça la médecine et fut tenté par la richesse.

Recevant l’appel du Christ, il vint s’établir dans la forêt de Concise, près de Laval.

Assailli par les visiteurs, il partit en Palestine.

À son retour, il séjourna successivement près de Vitré, puis à Mantilly, au diocèse du Mans, puis à Mortain, diocèse d’Avranches où il mourut."

Saint Guillaume Firmat est canonisé en 1154.

Les habitants de Mortain, qui, à sa mort, s'étaient emparés du son corps, donnèrent alors son nom à leur paroisse qui s'appelait auparavant Saint-Evroult

En savoir plus :









 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire