Saints Chrysante et Darie (3ème s.)

Saints Chrysante et Darie (3ème s.)
Martyrs à Rome

Saints Chrysante et Darie (3ème s.)



Chrysanthe et Darie son épouse, étaient de famille noble ; ils devinrent plus illustres par la foi, que Darie reçut, avec le baptême, par les soins de son mari.

Zélés l’un et l’autre, celle-ci auprès des femmes, celui-là auprès des hommes, ils en convertirent à Jésus-Christ un nombre incalculable dans la ville de Rome.

C’est pourquoi le préfet Célérinus, les ayant fait arrêter, les livra au tribun Claudius.

Par son ordre, des soldats enchaînèrent Chrysanthe et le torturèrent ensuite ; mais toutes ses chaînes se rompirent et les fers qu’il avait aux pieds se brisèrent.

Après cela, on l’entoura d’une peau de bœuf et on l’exposa aux plus vives ardeurs du soleil, puis, lui ayant mis des fers aux pieds et aux mains, on le jeta dans une prison obscure.

Les chaînes se brisèrent encore, et une lumière éclatante remplit toute la prison.

Darie, de son côté, ayant été traînée de force dans un lieu de débauche, se mit en prière et fut miraculeusement protégée par un lion, qui la préserva de tout outrage.

Enfin les deux époux, menés dans une sablonnière, sur la voie Salaria, où l’on creusa une fosse, y furent jetés et écrasés sous des pierres, et reçurent ainsi pareillement la couronne du martyre.
Chrysanthe était fils d'un homme illustre d'Alexandrie, le sénateur Polémius, qui alla s'installer avec lui à Rome au temps de l'empereur Numérien (283-284).

Ayant achevé ses études élémentair es Chrysanthe commença à étudier la philosophie, mais restant insatisfait de ce qu'il y trouvait il découvrit avec émerveillement l'Evangile, le livre de la Sagesse personnifiée.

Guidé par la Providence, il trouva bientôt le guide qu'il cherchait en la personne du prêtre Carpophore qui se cachait dans une caverne, à cause de la persécution.

Il fut initié par lui aux mystères de la Foi et reçut la nouvelle naisance par le Saint Baptême.

De retour en ville sept jours après. il commença à prêcher le Christ au grand dam de ses parents.

Polémius essaya d'abord de lui faire changer d'avis par les promesses des plaisirs et des richesses ; puis, ayant échoué, il l'enferma dans un sombre cachot, en espérant vaincre sa volonté par la faim.


Saints Chrysante et Darie (3ème s.)
Saint Chrysanthe que l'on essaye de séduire

Comme il voyait son fils renforcé par le jeûne et la retraite, sur le conseil d'un ami, il l'installa dans une salle magnifiquement ornée et envoya des jeunes filles, pour le vaincre par leurs baisers et leurs caresses.

Mais, Chrysanthe restait insensible à leurs charmes, en invoquant Dieu à son secours et lui rappelant l'exemple de la chasteté du patriarche Joseph (cf. Gen. 39).

Et, chaque fois que les impudiqtues jeunes filles approchaient, elles étaient accablées d'un lourd som meil.

On recommanda alors à Polémius une jeune et belle vierge, originaire d'Athènes et habile dans la philosophie, nommée Daria.

On la présenta à Chrysanthe parée de magnifiques atours, et elle tenta de le prendre au filet de ses discours enjôleurs.

Chrysanthe lui répondit en lui présentant la perspective de la mort et du jugement dernier ; puis, comme elle essayait de lui rappeler l'honneur dû aux dieux, le vrai philosophe réfuta sans difficulté ses arguments en lui montrant qu'il n'y a rien de plus contraire à la raison que d'adorer les éléments, la terre, l'eau et le feu, en leur donnant des formes humaines.

A l'audition de ces paroles, Daria s'éprit, elle aussi, de la vraie sagesse, et ils décidèrent de simuler un mariage, afin de pouvoir vivre dans la virginité jusqu'à la mort et de se préparer à de chastes noces dans le ciel.

Puis ils se mirent à prêcher avec ferveur à la jeunesse de Rome, entraînant nombre de jeunes gens et de jeunes filles à garder pour Dieu la virginité.

Les païens s'en alarmèrent et les dénoncèrent au préfet Célerinus qui ordonna leur arrestation et livra Chrysanthe au tribun Claude.


Saints Chrysante et Darie (3ème s.)
Martyr de st Chrysanthe et de ste Darie

Conduit devant le temple de Jupiter, il refusa de sacrifier et fut lié avec des nerfs de bœufs trempés dans l'eau, de sorte qu'en séchant ils pénètrent lentement jusqu'aux os.

Mais Dieu le délivra et le fit miraculeusement échapper à d'autres supplices imaginés par ses oppresseurs.

On le jeta dans un cachot, et celui-ci resplendit de lumière divine.

On le soumit aux verges, et elles devinrent douces comme des plumes qui le caressaient.

Claude reconnut alors la puissance de Dieu avec toute sa famille : son épouse Hilaria, et ses fils Jason et Maur, ainsi que les soldats qui étaient sous ses ordres, et il demanda au Saint de les instruire.

Ils se préparèrent au Baptême en rendant grâces à Dieu et se déclarèrent prêts à souffrir toutes sortes de tourments pour Son Nom.

Saints Chrysante et Darie (3ème s.)
Enterrement vivants par lapidation de saint Chrysanthe et
de sainte Darie


En apprenant cette nouvelle Numérien furieux ordonna de jeter Claude à la mer avec une pierre au cou, et de décapiter ses fils et ses soldats.

Des chrétiens déposèrent les corps des saints martyrs dans un endroit souterrain près de la voie Salaria, où Hilaria s'installa pour entretenir des veilleuses et prier devant leurs tombeaux.

Des soldats étant venus pour l'arrêter, elle leur demanda d'aller prier une dernière fois devant les tombes des Saints Martyrs et elle y rendit son âme au Seigneur.


Saints Chrysante et Darie (3ème s.)



Ses servantes l'ensevelirent en ce lieu et y construisirent par la suite une petite église.

Craignant que les conversions se multiplient, l'empereur fit enfermer Chrysanthe dans la terrible prison Mamertine, infecte et pleine d'immondices, et envoya Daria dans une maison de débauche.

Mais le Seigneur visita une fois de plus ses Saints, entourant Chrysanthe d'une lumière et d'un parfum indicibles, et en envoyant un lion pour protéger Daria des assauts des hommes impudiques.

La Sainte empêcha la bête de dévorer le premier d'entre eux et, faisant appel à sa raison avec douceur, elle réussit à le convertir au Christ, pendant que le lion montait la garde à la porte.

D'autres hommes furent amenés par le lion, et ils se convertirent eux aussi en entendant les paroles de Daria.

Après cela, comme Célerinus avait fait mettre le feu à l'entrée, Daria renvoya l'animal dans la nature et se tint prête pour son ultime combat.

Chrysanthe et Daria furent soumis à de nouveaux supplices, sans aucun résultat, puis ils furent finalement jetés vivants dans une fosse et recouverts de pierres et de terre.

C'est ainsi qu'ils accomplirent leur martyre et rejoignirent le Royaume des cieux.

L'année suivante, comme des Chrétiens se réunissaient sur les lieux pour célébrer la mémoire de leur naissance au ciel, Numérien ordonna de boucher l'entrée de la grotte dans laquelle ils s'étaient réunis pour assister à la sainte Liturgie célébrée par le Prêtre Diodore et le Diacre Marien.

Ils reçurent tous la sainte communion pendant que les soldats remplissaient d'en haut l'endroit de terre, et ils rejoignirent ainsi dans la joie Chrysanthe, Daria et leurs compagnons.
Source




Image illustrative de l’article Crisant et Daria (saints)
Le calvaire de Crisant et Daria.
Extrait d'un manuscrit du XIVe siècle


Crisant et Daria (IIIe siècle – environ 283) sont des saints du christianisme ancien.

Leurs noms apparaissent dans le Martyrologe hiéronymien, le plus ancien martyrologe de langue latine, et dans le chapitre 161 de La Légende dorée.

Une église est édifiée en leur honneur sur le lieu de leur mort, à Rome.


Légende

Demi-relief de Crisant, daté de 1100, de l'abbaye de Bad Münstereifel en Allemagne


Demi-relief de Daria accompagnée de la lionne protégeant sa virginité. Demi-relief daté de 1100 de l'abbaye de Bad Münstereifel


Jugé « sans valeur historique » par la Catholic Encyclopedia, le récit de la légende de saint Crisant et sainte Daria est relaté dans les Actes des Martyrs.

 

Naissance et éducation de Crisant

Selon la légende, Crisant est le fils unique d'un aristocrate égyptien appelé Polemius (ou Poleon), ayant vécu pendant le règne de l'empereur romain Numérien et ayant quitté Alexandrie pour Rome.

Crisant naît à Rome et y reçoit une éducation riche et complète. Déçu par les excès du monde romain, il commence à lire les Actes des Apôtres. Il est baptisé et éduqué selon la tradition chrétienne par un prêtre nommé Carpophorus.

Mécontent de cette conversion, son père Polémius essaie de détourner son fils de ses convictions en lui faisant rencontrer des prostituées, mais Crisant résiste et conserve sa virginité.


Crisant et Daria unis

Malgré les protestations de Crisant, son père Polémius arrange son mariage avec Daria qui serait une vestale.

Crisant convertit son épouse et la convainc de vivre avec lui tout en restant vierge.

Dès lors, ils convertissent de nombreux Romains à la chrétienté.

Lorsque leur union est apprise par le tribun Claudius, Crisant est arrêté et torturé à mort.


Crisant et Daria martyrs

Sous la torture, la foi et le courage de Crisant impressionnent tellement Claudius qu'il se convertit au christianisme, suivi par sa femme Hilaria, ses deux enfants Maurus et Jason et soixante-dix de ses soldats.

Apprenant la conversion du tribun, l'empereur Numérien fait noyer Claudius, décapiter ses enfants, et pendre sa femme.

Quant à Daria, la légende connait plusieurs versions :
  • elle est prostituée mais sa chasteté est défendue par une lionne.
  • elle est lapidée.
  • elle est décapitée.
  • elle est brûlée vivante dans une fosse profonde à côté de son mari.
Ils sont enterrés dans une fosse de sable à côté de la Via Salaria Nova, dans les catacombes de Rome.

Selon la légende, un grand nombre de chrétiens dont Diodorus, un prêtre, et Marianus, un diacre, se rassemblent à l'occasion de l'anniversaire de leur mort dans une crypte afin de les prier.

Des persécuteurs romains les surprirent, remplirent la crypte de pierres, et les brulèrent vivants.


Notes historiques

Le professeur de christianisme ancien, Candida Moss (en) avance que « cela n'a simplement pas pu arriver, (…) quiconque ayant rédigé cette légende vivait à une époque où les gens ne mesuraient plus combien les vestales étaient importantes ».

Une vestale est une prêtresse de la Rome antique dédiée à Vesta, divinité italique.

Elle accomplissait un sacerdoce de trente ans durant lequel elle veillait sur le foyer public du temple de Vesta situé dans le Forum romain.

Durant leur sacerdoce, elle était vouée à la chasteté, symbole de la pureté du feu.

Ainsi, épouser une vestale est une invraisemblance historique. De même, les Romains n'auraient pas envoyé une vestale dans une maison close.

L'empereur Numerien n'était pas à Rome au moment du martyre de Crisant et Daria.


Reliques

Église abbatiale Saints-Crisant-et-Daria à Bad Münstereifel en Allemagne, où reposent les reliques


Trois lieux de culte possèdent ou ont possédé des reliques de Crisant et Daria :
  • Abbaye Saints-Crisant-et-Daria, Bad Münstereifel, Allemagne

Au IXe siècle, des reliques des deux saints sont acheminées jusqu'à l'abbaye de Prüm, en Rhénanie-Palatinat.
Ces reliques sont ensuite translatées à l'abbaye de Bad Münstereifel.


Colonne en marbre (en « marbre d'Eifel ») dans l'église abbatiale de Bad Münstereifel


  • Abbatiale de Beaulieu-lès-Loches, Beaulieu-lès-Loches, France
En 1011, le pape Serge IV offre à Foulques III d'Anjou, comte d'Anjou, des reliques de Crisant et Daria qu'il a ramenées de son pèlerinage à Jérusalem. Foulques les offre au monastère de Beaulieu-lès-Loches, qu'il a lui-même établi récemment.
  • Cathédrale de Reggio d'Émilie, Reggio d'Emilie, Italie
La cathédrale de Reggio d'Émilie, située dans le Nord de l'Italie, détient également des reliques de Crisant et Daria. Une étude scientifique conclut que ces os sont ceux d'un jeune homme et d'une jeune femme âgés d'environ 17-19 ans, datés au carbone 14 entre 80 apr. J.-C et 340 apr. J.-C.

Source :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Crisant_et_Daria_(saints)

Fête locale le 25 octobre.
En savoir plus :









 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire