Saints Epimaque et Alexandre († 250)

Saints Epimaque et Alexandre († 250)
martyrs d’Alexandrie
 
 

 

Image illustrative de l’article Épimaque d'Alexandrie

 Saints Gordien et Épimaque. Illustration de la Chronique de Nuremberg


Saint Épimaque (Epimachus en latin) est un martyr vénéré par l’Église catholique.

Sa fête est le 12 décembre (auapravant le 10 mai, en même temps que Gordien).

Les deux sont cités ensemble et fêtés ensemble, le 11 mars pour l'Église orthodoxe et le 10 mars pour l'Église arménienne.


Hagiographie

Épimaque (à gauche) et le pape Clément Ier. Peinture murale au monastère de Gračanica , au Kosovo


Épimaque a subi le martyre à Alexandrie sous l’empereur Dèce, vers 250, avec un dénommé Alexandre.

Ils sont longtemps détenus, battus avec des massues, leurs chairs arrachés avec des crocs en fer, finalement brûlés à la chaux.

Ses ossements ont été transportés à Rome et enterrés dans les catacombes de la Voie Latine. Gordien, martyrisé en 362, a été enterré à côté du corps d'Épimaque qui s'y trouvait déjà.

C'est leur proximité dans la tombe qui fait que l'on cite Gordien et Épimaque ensemble.

Ils sont vénérés ensemble le 10 mai par l’Église catholique.

Les reliques des deux saints sont translatées vers 773-774 par Hildegarde de Vintzgau, l'épouse de Charlemagne, à l'abbaye de Kempten.


Épimaque avec un poêle de faïence, Karlschronik, Kempten


Les attributs d'Épimaque sont un poêle de faïence, un livre.

Des églises qui ont les deux saints comme patrons sont en Allemagne sauf la dernière :

  • Aitrach
  • Bingen am Rhein
  • Dietersheim
  • Legau
  • Merazhofen
  • Frechenrieden
  • Memmingerberg
  • Pleß
  • Niederprüm
  • Rickenbach
  • Stöttwang
  • Unterroth
  • Blevio, Italie

 

D'autres saints

Il existe plusieurs martyrs nommés Epimachus, et le peu d'information que l’on possède sur eux les fait confondre. Les bollandistes mentionnent cinq saints de ce nom :

  • un martyr commémoré par l'Église grecque le 6 juillet (Acta Sanctorum, XXIX, 280)
  • Epimachus et Azirianus, martyrs vénérés par les Églises copte et abyssinienne le 31 octobre (Acta Sanctorum, LXI, 684)
  • Épimaque de Péluse en Égypte, vénérés par l'Église orthodoxe d'Orient le 31 octobre (Acta Sanctorum, LXI, 704)
  • Épimaque et Alexandre, martyrisés à Alexandrie durant la persécution de Dèce, commémoré par l'Église latine le 12 décembre
  • Epimachus dont le corps était à côté de celui de Gordianus; honoré à Rome le 10 mai.

La plupart des docteurs d'Église estiment que les deux derniers ne font qu'un, et que le corps d'Épimaque a été transporté à Rome peu avant le martyre de Gordien. Remi de Buck, un érudit bollandiste, soutient que les deux Épimaque sont différents, et rejette l’idée d'une translation des reliques d'Alexandrie à Rome.

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pimaque_d%27Alexandrie



 


Saints Epimaque et Alexandre, martyrs d’Alexandrie († 250)


Durant la persécution de l'empereur Dèce, ils furent éprouvés dans leur fermeté et leur constance dans la foi.

Martyrisés, couverts de chaux vive, ils donnèrent ainsi le témoignage suprême de leur amour pour le Christ.

Commémoration des saints martyrs d’Alexandrie Épimaque et Alexandre.
En 250, sous l’empereur Dèce, après un long temps passé dans les chaînes et divers sortes de supplices, ils furent enfin livrés aux flammes pour la foi du Christ.
Avec eux subirent le martyre les saintes Ammonarion, vierge, Mercurie, une vieille femme, Denyse, mère de famille, et une autre femme : après les tortures infligées à Ammonarion, le juge, honteux de se voir vaincu par des femmes et craignant que, s’il exerçait sur les autres des cruautés inouïes, il ne fût contraint de céder à leur inébranlable fermeté, les fit aussitôt décapiter.








 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire