Saint Nicolas Tavelic († 1391)

Saint Nicolas Tavelic († 1391)
et ses compagnons prêtres franciscains et martyrs

Saints Nicolas Tavelic et ses compagnons, prêtres franciscains et martyrs († 1391)


Nicolas Tavelic, Déodat de Rodez Aribert, Pierre de Narbonne et Étienne de Cuneo

Ces quatre frères prêtres franciscains : Nicolas Tavelic (ou Tavilich), (Croate), Déodat Aribert de Rodez, Pierre de Narbonne, Etienne de Cuneo., sont les premiers franciscains martyrs en Terre Sainte (1391).

Dès 1217, les Frères mineurs furent présents en Terre Sainte, notamment à Saint-Jean d'Acre ; saint François s’y rendit en 1219.
Mais après la ruine définitive du Royaume Franc, leur situation devint intenable.
En 1335, les souverains de Naples, Robert d’Anjou et surtout son épouse Sanche d’Aragon achetèrent le Cénacle pour les Franciscains et négocièrent avec le Sultan d’Egypte pour obtenir un statut durable pour les frères.
C’est l’origine de la Custodie de Terre Sainte, établie par le Pape Clément VI qui leur confia la garde des Lieux Saints : bulleGratias agimus et Nuper charissima 1342.
Aussitôt de nombreux frères désirèrent partir au pays du Christ, certains avec le désir explicite du martyre.
Ce fut le cas de nos quatre premiers martyrs qui se présentèrent au Cadi pour lui lire un exposé de la foi chrétienne et une invitation à la conversion au Christ, en critiquant la foi musulmane.
Sommés de se rétracter, et l’ayant refusé, ils furent aussitôt condamnés, flagellés, étranglés, et leurs corps furent brûlés.
Nicolas Tavelic était né à Sebenic en Dalmatie, vers 1340. Il était entré chez les Frères mineurs de la province de Slavonie et avait été prédicateur en Bosnie avant son départ pour la Palestine.
Déodat Aribert était de Rodez, frère de la province d’Aquitaine ; Pierre de Narbonne était de la province de Provence et avait été prédicateur en Italie. Etienne Cuneo, de la Province de Gênes, avait été prédicateur en Corse.

C’était le 13 novembre 1391, les chrétiens du lieu, vivement émus, envoyèrent un récit de ce martyre, signé de nombreux témoins et parvenu jusqu'à nous.
Le Pape Léon XIII les béatifia en1891.
Le Pape Paul VI les canonisa, le 21 juin 1970.

Saints Nicolas Tavelic et ses compagnons, prêtres franciscains et martyrs († 1391)

Biographie

La plupart des sources mentionnent Šibenik comme lieu de naissance de N.Tavelić, mais un autre emplacement possible est Velim près de Stankovci.
En 1365, Nikola devenu un frèreFranciscain à Bribir, le siège de la puissante famille de Šubić.
Nikola fit partie des 60 prêtres de diverses provinces franciscains appelés en Bosnie par le pape Grégoire XI, pour y travailler comme missionnaires.
Il y propage le catholicisme pendant 12 ans. Dans son rapport au pape, le vicaire de Bosnie dit plus tard que les missionnaires convertirent environ 50 000 Bogomiles Bosniaques hérétiques.
En 1384, Nikola se rendit en Palestine avec le franciscain Déodat de Rodez Aribert, Pierre de Narbonne et Stefano de Cueno.
Il vécut au monastère du Mont Sion à Jérusalem apprenant l'arabe et visita les lieux saints.
Avec ses trois amis, il fut arrêté par le cadi de Jerusalem et condamné à mort.
Les quatre missionnaires ont furent martyrisés près de la Porte de Jaffasur le 14 novembre 1391.

Canonisation

Un frère franciscain du couvent St Sauveur, Gérard Chalvet avec un franciscain Martin de Šibenik, fut témoin de son martyr : il a envoyé un rapport détaillé dans toute l'Europe : Vatican, Leipzig, Šibenik et ailleurs.
Nikola a été célébré comme un martyr franciscain partout en Europe, surtout dans les Šibenik.
Cinq siècles plus tard, en 1880, l'évêque Antun Josip Fosco de Šibenik engagea la procédure de béatification de Nikola Tavelić, ce qui fut fait par un décret spécial du pape Léon XIII pour le diocèse de Šibenik en 1889 et pour l'ordre franciscain dans son ensemble en 1898.
Deux ans plus tard, la même chose fut faite pour la Terre Sainte.
Le culte de Nikola Tavelić s'est accru entre les deux guerres mondiales.
Il a été canonisé par le pape Paul VI devant 20 000 croates à Rome, le 21 juin 1970, et fait désormais partie des Quatre martyrs de Terre Sainte.

Églises

La fête de Saint Nikola Tavelić est le 14 novembre, bien que plusieurs sources sur internet donnent le 6 novembre.
La plupart des églises construites en son nom se trouvent en Croatie. Citons notamment sont Banjevci, Tomislavgrad, Cerovac, Lišani, Perković, Split, Vinjani, Zagreb, Rijeka et Zupanja.
On trouvera des églises à l'étranger à Hurlingham, Buenos Aires en Argentine,Montréal et Winnipeg au Canada, Melbourne et Sydney en Australie.

En 1383, des Franciscains arrivèrent d'Europe pour grossir les rangs des Franciscains dans leur couvent du Mont Sion, en Terre Sainte.
L'Ordre des Frères Mineurs est en effet le gardien des Lieux Saints et depuis le Moyen Age jusqu' à nos jours est organisé en Custodie.
Pendant huit ans, ces nouveaux Frères, Nicolas Tavelic, Adéodat Aribert de Rodez, Etienne de Coni et Pierre de Narbonne, vécurent selon la règle de saint François, s'occupant des Chrétiens confiés à leur protection, et s'efforçant de réaliser un apostolat, pratiquement infructueux, au sein des Musulmans.
Le 11 novembre 1391, ils furent convoqués devant le Cadi de Jérusalem pour exposer leur Foi.
Ils firent une lecture publique d'un exposé théologique qu’ils avaient préparé avec grand soin.
 Après une audition attentive de leur présentation, les autorités leur intimèrent de se rétracter.
Les Franciscains refusèrent et furent aussitôt condamnés à mort. Enfermés pendant trois jours, ils furent exposés à de cruels sévices.
Le 14 novembre, on leur demanda d’abjurer. Ils refusèrent à nouveau. Ils furent battus à mort, écartelés et brûlés.
Leur martyre fut décrit par le Père Gérald Calveti dans une lettre envoyée à son Ordre. Il devait lui-aussi mourir peu de temps après.
Ceux-ci furent toujours honorés chez les Frères Mineurs.
En 1889, le Pape Léon XIII confirma la mémoire liturgique du bienheureux Nicolas Tavelic qui était spécialement vénéré en Yougoslavie.
En 1966, le Pape Paul VI confirma la mémoire liturgique des trois autres Franciscains, fixant leur fête au 17 novembre, alors que la mémoire de ces martyrs était fixée au 14 novembre au sein de l’Ordre.
Finalement le 21 juin 1970, Paul VI canonisa les quatre Franciscains, fixant leur fête au 14 novembre.
Ils sont les premiers saints martyrs de la Custodie de Terre Sainte.
Nicolas Tavelic, Croate,  était originaire de Dalmatie, où il naquit vers 1340.
Il entra adolescent chez les Franciscains, et devenu prêtre, évangélisa la Bosnie et prêcha avec le Père Adéodat de Rodez contre la secte des Bogomiles qui niait la nature divine du Christ, et avait une vision manichéenne de l’existence, en définissant un esprit du mal égal à l’esprit du bien.
Les Bogomiles (appelés au Moyen Age, les Bougres) niaient aussi la Trinité, et refusaient le baptême ainsi que le sacrement de mariage.
Adéodat de Rodez prêcha à partir de 1372 avec le Père Nicolas, avant de se rendre en Palestine avec lui.
Pierre de Narbonne fut envoyé en 1368 en Ombrie par le bienheureux Paul de Foligno (1309-1391) où il vécut dans la prière et la méditation. En 1381, il partit en mission pour la Palestine.
Etienne de Coni avait vécu à Gênes, puis avait été envoyé par ses supérieurs en Corse. De Corse, il partit en mission pour la Terre Sainte en 1383.










 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire