Saint Paschase Radbert († 865)

Saint Paschase Radbert († 865)
 Abbé à Corbie, bénédictin



Paschase Radbert (né à Soissons vers 790, mort à Saint-Riquier en 865), théologien, fut abbé de Corbie de 844 à 851.

Il rédigea une biographie d'Adalhard, fondateur de l'abbaye de Corvey en Westphalie.

Découvert sur le parvis de Notre-Dame de Soissons, il est élevé par les sœurs de l'abbaye.

Devenu moine de l'abbaye de Corbie, il est éduqué par Adalhard, puis devient l'assistant du nouvel abbé, Wala.

Paschase est lui-même élu abbé en 843.

Toutefois, ayant recueilli à l'abbaye le fils de Pépin d'Aquitaine, il est en butte à l'opposition d'une partie de sa congrégation puis avec le roi Charles le Chauve.

Contraint d'abandonner sa charge, il se retire à l'abbaye de Saint-Riquier (851).

Au plan théologique, Paschase, s'opposant en cela à Ratramne de Corbie, soutenait que dans l'eucharistie, le vin était réellement, et non métaphoriquement, le sang du Christ (thèse réaliste).

Ses reliques furent transférées à l'abbaye de Corbie (12 juillet 1058), et son nom fut inscrit au calendrier liturgique de l'abbaye.

La dalle funéraire de son tombeau, toujours visible à Corbie, a été classée à l'inventaire des Monuments historiques en 1907.

Fête canonique : le 26 avril

Œuvres

Œuvres hagiographiques (Vies de saints)

  • De vita Adalhardi Corbiensis abbatis (Vie d'Adalard de Corbie)
  • Epitaphium Arsenii (Vie de Wala). La collection "Les classiques de l'histoire de France au Moyen Âge", (Paris, Société d'édition les Belles lettres) a publié l'épitaphe d'Arsenius.
  • Passio sanctorum martyrum Rufini et Valerii

Traités théologiques

Sur les autres projets Wikimedia :
  • De corpore et sanguine Domini (Premier traité sur l'eucharistie écrit vers 831)
  • Lettre à Frudegard (complément du précédent)
  • De fide, spe et caritate libri III (sur les trois vertus théologales)
  • De Partu Virginis

Œuvres exégétiques (commentaires de la Bible)

  • Expositio in psalmum XLIV (Commentaire sur le psaume 44)
  • Commentaire sur l'Évangile selon Matthieu
  • Expositio in lamentationes Ieremiae (Commentaire sur les Lamentations du prophète Jérémie)

Œuvres mariales

  • Homélies sur l'Assomption (dont la célèbre homélie Cogitis me attribuée à saint Jérôme)
  • De la Nativité de la Vierge Marie (que Paschase semble avoir voulu mettre sous e nom de saint Jérôme)
En savoir plus :












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire