Saint Théodore de Cantorbéry († 690)

Saint Théodore de Cantorbéry († 690)
Évêque


Saint Théodore de Cantorbéry. Evêque († 690)


Théodore de Tarse (né en 602, décédé le 19 septembre 690) fut le septième archevêque de Cantorbéry.

L'Église catholique romaine le célèbre le 19 septembre.

 

Biographie

Théodore naît à Tarse en Cilicie (Turquie). Féru de littérature grecque et latine, il a peut-être séjourné à Constantinople où il a pu rencontrer Étienne d'Alexandrie, le plus grand savant de son temps.
Il étudie la philosophie à Athènes et est ordonné prêtre à Rome.
Il séjourne probablement au monastère d’Ad Aquas Salvias.
En 649, il participe auconcile du Latran ; en 680, le pape Agathon le qualifie de « théologien le plus compétent du monde occidental ».
Après la mort de Wighard, qui avait été envoyé auprès du pape Vitalien par les rois Egbert et Oswiu en 667 pour sa consécration comme archevêque (à ce qu'il semble), Théodore, qui s'était illustré par son travail au sein de l'Église en Orient, est recommandé malgré son âge (il a 65 ans) par Adrienabbé de Nerida (proche de Naples), pour occuper l'archidiocèse vacant.
Le 26 mars 668, Vitalien ordonne Théodore, qui n'accepte d'être archevêque qu'à la condition qu'Adrien l'accompagne pour le conseiller ; ce dernier deviendra abbé de Saint-Pierre à Cantorbéry.
Adrien est emprisonné quelque temps par Ébroïnmaire du palais de Neustrie, et Théodore atteint l'Angleterre seulement en mai 669.
Il commence aussitôt à transformer l'église de Cantorbéry.
D'après Bède, Théodore fait une tournée à travers toute l'Angleterre anglo-saxonne, afin de faire cesser les abus, d'imposer sa présence et donner ses instructions, notamment au sujet de la règle monastique et de la Pâque canonique.
Bède indique qu'il fut « le premier des archevêques auquel toute l'Église des Angles consentait à se soumettre ».
Il apparaît que ce principe ne s'appliquait pas à la province d'York, mais Théodore réorganise l'épiscopat, nommant Bisi en Est-Anglie, Putta à Rochester, Hlothhere au Wessex, et Ceadda en Mercie, après sa reconsécration.
En 669, il réinstalle aussi Wilfrid à York : celui-ci, nommé évêque d'York en 664 par Alcfrid (sous-roi de Deira, une division de laNorthumbrie) et parti à Compiègne pour se faire consacrer, s'était retiré à Ripon quand, à son retour en 666, il s'était trouvé remplacé par Chad appointé par le roi Oswy de Northumbrie.
Il renouvelle la formation des moines en introduisant l'enseignement de la littérature, de la poésie et de la musique.
En 673, Théodore préside le premier concile du clergé d'Angleterre à Hertford.
Ce concile souligna l'importance de diverses règles de discipline, et décida d'une réunion annuelle en un lieu appelé Cloveshoe.
Après la tenue de ce concile, Théodore rétablit l'évêché d'Essex, auquel il nomme Earconwald.
Wilfrid ayant encouragé la reine dans le désir de celle-ci de quitter le roi pour devenir nonne (ce qu'elle fait en 672), Théodore de Tarse de concert avec Efrith divise le diocèse d'York(Northumbrie) en quatre évêchés plus petits et en attribue un à Wilfrid mais appointe un autre évêque pour celui qui contient York, et Trumwine comme évêque des Pictes.
Wilfrid en appelle au pape, qui éventuellement décide en sa faveur mais dont la décision n'est pas acceptée en Angleterre : il est banni de Northumbrie et va dans le Sussex, où son premier baptême de convertis coïncide avec le retour de la pluie après une grave sécheresse.
Subséquemment réconcilié avec Théodore, vers 686-687 il retourne en Northumbrie et retrouve un évêché où il sert pendant cinq ans avant qu'un conseil royal le déclare inadéquat ; il est de nouveau déposé, en appelle de nouveau à Rome, et finit évêque du petit diocèse de Hexham.
En 679Elfwine, le frère du roi Egfrid, est tué lors d'une bataille contre les Merciens, et Théodore intervient pour conclure la paix entre les deux royaumes en persuadant le roi Ethelred de Mercie de payer un wergild en compensation de la mort d'Elfwine.
Théodore préside d'autres synodes, tenus à Hatfield en 680, puis à Twyford en 684.
Il meurt en 690.
Une pénitence composée d'après les instructions de Théodore se pratique toujours.
En savoir plus :












Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire