Saint Vorles de Marcenay († 591)

Saint Vorles de Marcenay († 591)


Saint Vorles de Marcenay († 591)


Saint Vorles, né vers 530, mort en 591, est un prêtre ayant vécu en Bourgogne.

Il est connu pour son don d'ubiquité.

Il est fêté le 16 juin.

 

Biographie

Vorles serait né vers l'an 530 à Marcenay, dans l'actuelle Bourgogne.
Certains lui prêtent des liens de parenté avec le roi des Francs de Bourgogne, Gontran Ier, qui régnait sur laBurgondie à cette époque.
Son principal miracle est lié au don d'ubiquité qu'il aurait possédé.
On raconte qu'un jour où il célébrait une messe à Marcenay en présence du roi et de sa suite, il s'immobilisa et resta un très long moment figé et absent.
Quand il revint à lui, il expliqua qu'il était parti sauver un enfant dans une maison en feu à Plaines, village distant d'environ 25 kilomètres de là.
Le roi envoya alors des gens pour vérifier ces dires.
Ceux-ci trouvèrent les parents de l'enfant en question, cherchant Vorles pour le remercier.
Ce miracle garde encore aujourd'hui plusieurs représentations artistiques.
Il mourut le 16 juin 591 et fut inhumé à Marcenay.
Après sa mort, un folklore nourri vit le jour à son sujet. L'invoquer guérissait de nombreuses maladies, comme la peste ou le choléra, prévenait les infirmités, la famine, et bien d'autres choses selon les besoins.

 

Reliques

D'abord enterrés en l'église de Marcenay, les restes de Saint Vorles furent transférés à Châtillon en 868, pour les protéger des invasions normandes.

 

Postérité

Saint Vorles est fêté le 16 juin, particulièrement dans la région du Châtillonnais.
Des églises portent aujourd'hui son nom :
  • l'église Saint Vorles à Châtillon-sur-Seine, datant des Xe et XIIe siècles
  • l'église Saint Vorles à Marcenay, principalement du XIe siècle 
Le prénom Vorlette est le féminin de Vorles. Ces deux prénoms, aujourd'hui rarement portés, se trouvent encore dans le Châtillonnais.

En savoir plus :







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire