Saint Nuño Alvarez Pereira

Saint Nuño Alvarez Pereira
(Saint Connétable)


Saint Nuño Alvarez Pereira (Saint Connétable)



Il est fêté le 1er novembre.

Nuno Álvares Pereira, également connu sous le nom de Saint Connétable, né le 24 juin 1360 et mort le 1er novembre 1431, est un général portugais qui joue un rôle fondamental dans le conflit avec la Castille entre 1383 et 1385 dont l'enjeu est l'indépendance du Portugal.

Vie dans le monde


Né dans le village de Cernache do Bonjardim, il est le fils d'Álvaro Gonçalves Pereira et d'Iria Gonçalves do Carvalhal.
Soldat à 13 ans, il se marie à 17 ans avec Leonor de Alvim en 1377 à Vila Nova da Rainha.
Il en a une fille qui épouse le premier duc de Bragance, faisant de lui un ancêtre de la dernière dynastie royale. Il recevra les titres de comte d'Arraiolos, comte de Barcelos et comte d'Ourém.

À sa mort en 1383 du roi Ferdinand Ier de Portugal, l'héritier du trône est la fille de ce dernier, Béatrice, mariée à Jean Ier de Castille.
Devant le risque d'annexion du Portugal par la Castille, Nuno Álvares est l'un des premiers nobles à soutenir les prétentions au trône du maître de l'Ordre d'Aviz, Jean. Bien que fils illégitime de Pierre Ier, cette candidature lui semble une solution préférable à la perte de l'indépendance du pays.

La Castille organise une expédition militaire afin de faire valoir ses droits : le 6 avril 1384, 5 000 Castillans sont défaits par les 1 600 hommes commandés par Nuno Álvares à la bataille des Atoleiros. Il est alors nommé connétable de Portugal. Un an plus tard, Jean est couronné roi. La Castille organise une nouvelle expédition : c'est la bataille d'Aljubarrota, le 14 août 1385, au cours de laquelle Nuno Álvares révèle son génie militaire. Cette fois, 30 000 Castillans sont défaits par 6 000 Portugais et Anglais, alliés pour l'occasion. Jusqu'en 1390, il maintient la pression sur la Castille en organisant des raids sur ses frontières.

Vie religieuse


À la mort de sa femme en 1387, il ne souhaite pas se remarier, préférant une vie de célibat, un fait rare à cette époque. Il fonde le couvent des Carmes en 1389. Lui-même y devient carme le 15 août 1423. Il y meurt en 1431 après 8 ans de pénitence, d'humilité et de grande dévotion à laVierge Marie.

Béatifié le 23 janvier 1918 par Benoît XV, il est canonisé en avril 2009 par Benoît XVI.








 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire