Sainte Wereburge († 703)

Sainte Wereburge († 703)
Abbesse d'Ely



Werburh (ou Werburgh, Werburga, Werburge), morte le 3 février 699 à Trentham, est une sainte anglo-saxonne, sainte patronne de la ville de Chester.

Fille du roi Wulfhere de Mercie et de son épouse Eormenhild, elle passe l'essentiel de sa vie dans les ordres.

Elle devient la quatrième abbesse d'Ely, après sa mère, sa grand-mère Seaxburh et sa grand-tante Æthelthryth.

Ses restes, tout d'abord inhumés à Hanbury, sont transférés à Chester au IXe siècle, qui devient le centre de son culte.
Source :


On dit qu'elle fut chargée par le roi Ethelred d'Angleterre de rétablir la discipline monastique dans tous les couvents du royaume.
Ce qu'elle aurait fait avec succès et, à sa mort, son corps fut enterré dans l'un d'eux, à Chester.

Fille du roi Wulfère de Mercie et de son épouse Sainte-Ermenilde.
Son père voudrait lui faire épouser le comte de Warebode, mais elle préfère prendre le voile à l’abbaye d’Ely, où elle est rejointe quelques années plus tard par sa mère devenue veuve.
Werburge quitte cependant bientôt Ely pour réformer plusieurs monastères du royaume et en fonder de nouveaux.
Selon une légende, Werburge aurait un jour ordonné à une bande d’oies sauvages de quitter ses terres pour ne plus détruire les cultures.
Obéissants, les oiseaux seraient partis de bon gré et depuis ce jour la région ne subit plus leurs dévastations.









 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire