Saints Torquat et les apôtres de l'Espagne (1er s.)

Saints Torquat et les apôtres de l'Espagne (1er s.)
 premiers pasteurs du sud de l’Espagne



Saint Torquat (Torquatus en latin, c'est-à-dire « qui porte un collier ») est un saint martyr du Ier siècle vénéré par les églises orthodoxe et catholique.

Patron de la ville de Guadix (l'Acci antique) dans la province de Grenade, il fut, selon la tradition, évêque de l'antique diocèse d'Acci ainsi que le premier des sept évêques de la Bétique envoyés de Rome afin d'évangéliser le sud de l'Espagne au Ier siècle.


Église Saint-Torquat à Zamora

Église Saint-Torquat à Abadiño


Ermitage Saint-Torquat et Notre-Dame de Villabuena de Álava

Cathédrale de Guadix. Au Xe siècle, il y avait une église hispano-wisigothique, siège épiscopal creé par Saint Torquat


Autel dans le monastère Saint-Sauveur de Celanova contenant les restes de Saint Torquat et de Saint Rudesindus

Église paroissiale Saint-Torquat à Santorcaz


Église Saint-Torquat (XIIe siècle) de Villaescusa del Butrón,
Los Altos

Portail de l'église Saint-Torquat (Tolède)

Source :

Les apôtres de l'Espagne, saint Torquat près de Grenade, saint Ctésiphon à Verga, saint Second à Avila, saint Idalèce à près d'Almeria, saint Cecilius à Elvire, saint Euphrase et saint Hésychius à Gibraltar.

La tradition veut qu'ils aient été envoyés en Espagne par saint Pierre et saint Paul pour y annoncer l'Evangile.

Quels que soient leurs noms, il y eut bien un jour des chrétiens qui furent les premiers à évangéliser ces régions.

Nous pouvons donc les fêter qu'ils soient anonymes ou qu'ils aient reçu un nom.

Il leur fallut bien du courage pour y témoigner de Jésus-Christ.

La plupart moururent martyrs et la liturgie mozarabe(*) les commémore ensemble.

(*) liturgie élaborée par les communautés chrétiennes au temps de la domination maure en Espagne.


Fête locale le 1er mai.
SAINTS APOTRES D'ESPAGNE : SAINT TORQUAT A CADIX, SAINT CTESIPHON A VIERGO, SAINT SECOND A AVILA, SAINT INDALECE A PORTILLA, SAINT CECILIUS A ELVIRE, SAINT HESICHIUS A GIBRALTAR ET SAINT EUPHRASE A ANDUJAR (1ER S.)

D'après le Martyrologe romain, le témoignage de Grégoire VII et une lettre adressée au roi Alphonse, les Saints Apôtres Pierre et Paul envoyèrent sept Missionnaires destinés à évangéliser l'Espagne.

Ils étaient déjà âgés, et, après être débarqués à Cadix, fatigués de leur voyage, ils s'arrêtèrent en une campagne agréable d'où ils envoyèrent acheter à la ville de quoi acheter les provisions dont ils avaient besoin pour vivre. Il y avait, à Cadix, fête en l'honneur des faux dieux.

En voyant ces hommes qui paraissaient étrangers, les idolâtres craignirent que leurs cérémonies ne fussent troublées, ils voulurent outrager ces inconnus, qui se retirèrent afin d'éviter le péril qui les menaçait.

Les idolâtres revinrent à leur poursuite, mais le Ciel intervint. Un pont de pierres se présente, les Chrétiens passent, mais à peine les païens se sont-ils engagés sur ce pont qu'il s'écroule et s'engloutit dans les eaux avec ceux qu'il portait.

Les idolâtres sont frappés de ce dont ils viennent d'être témoins et ils commencent à regarder les Chrétiens avec crainte et avec respect.

Les conversions commencèrent et se multiplièrent dans Cadix.

Saint Torquat devint Évêque de la ville, et ses compagnons se dispersèrent dans différentes parties d'Espagne, qu'ils éclairèrent des lumières de la Foi.
On ne sait rien du martyre de ces Apôtres.

On raconte qu'un olivier, planté de la main de Saint Torquat, devant l'église qui lui est dédiée, à Cadix, fleurissait miraculeusement chaque année, le jour de la fête de l'Apôtre, au grand étonnement des idolâtres.

Son corps se voyait autrefois et se voit peut-être encore aujourd'hui en un Monastère de Saint-Benoît, près de la ville d'Orense, en Gallice.

Avila possède une église de Saint Second, et se croit en possession de ses Reliques.

Saint Cécilius est le protecteur d'une paroisse de Grenade.

Les Aragonais ont une grande dévotion à Saint Indalèce, dont ils possèdent les Reliques.

Le corps de Saint Euphrase est en Galice, où se voit une église qui lui est dédiée, sur la montagne du Val d'Emmaüs, près du Monastère de Saint-Benoît.

La fête de ces Martyrs se célèbre le 15 mai.
En savoir plus :










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire