Saints Victoric, Gentien et Fuscien († v. 303)

Saints Victoric, Gentien et Fuscien († v. 303)
martyrs


Saints Victoric, Gentien et Fuscien, martyrs († v. 303)


Victoric d'Amiens († 303), avec Fuscien et Gentien, martyrs exécutés près d'Amiens sous l'empereur Maximien ; fêtés le 11 décembre.

Saint Fuscien († 303), avec saint Victoric et saint Gentien, martyrs exécutés près d'Amiens sous l'empereur Maximien ; fêtés le 11 décembre.

 

Histoire et tradition

Au IIIe siècle, le chrétien Fuscianus quitte Rome pour aller évangéliser la tribu gauloise des Morins.
Cette tribu était située au nord des Ambiens.
Avec Victoric, Fuscien est de passage en 303 dans le village de Sama (actuellement Sains-en-Amiénois) où ils ont converti Gentien.
À cette période, les chrétiens sont persécutés.
Le 11 décembre 303, les soldats romains décapitent Gentien à Sains, puis emmènent Fuscien et Victoric dans les bois où ils leur tranchent la tête.
La légende dit alors que les 2 martyrs seraient ensuite revenus à Sains en portant leur tête dans les mains.

 

Culte

Au VIe siècle, un prêtre retrouve le tombeau des trois martyrs qui devient alors un lieu de culte.
La vénération du culte de saint Fuscien amène à la fondation, à la fin du VIe siècle, du monastère de Saint-Fuscien-au-Bois, sur le lieu de sa décapitation.
Lors des invasions normandes, le monastère sera détruit (859), reconstruit (880) puis détruit à nouveau en 925, Il restera alors en ruine pendant environ deux siècles.

 

Représentations et fêtes

  • La commune de Sains-en-Amienois fêtait les 3 martyrs le 11 décembre (fête des saints engelés). Lors de la fête du village (le premier dimanche qui suit le 29 juin (saint Pierre/Paul), se déroulait le Pèlerinage des saints martyrs Fuscien, Victoric et Gentien avec un cortège historique où participaient les habitants du village.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire