Saint Wendelin (7ème s.)

Saint Wendelin (7ème s.)
ermite en Allemagne


Saint Wendelin, ermite en Allemagne (7ème s.)



Wendelin (Wendelinus en latin) est un saint de l'Église catholique romaine. Saint populaire et mystérieux vénéré le 22 octobre, les premières indications historiques le concernant remontent à l'an 1000 et sont vraisemblablement véhiculées par des pèlerins.

Saint Wendelin est le patron des animaux domestiques (poules, chiens, chats, bœufs...).

 

Légende

Wendelin serait né en 554, fils du roi d'Ecosse Forchado et de la reine Irelina.

Aspirant à une vie simple, il quitte sapatrie et sa destinée royale pour vivre en humble et prier Dieu.

Après un passage à Rome, il arrive en Allemagne, mendiant son pain et se nourrissant d'herbes sauvages et d'eau.

Il vit chez les bénédictins de Trèves et devient selon la légende, l'abbé de Tholey dans les années 597. 

Saint Wendelin, ermite en Allemagne (7ème s.)
Tombeau de saint Wendelin



Mort en 617, Wendelin est enterré dans sa cellule, au-dessus de laquelle l'archevêque de Trèves Baldwin (Baudouin), fait construire en 1320 une chapelle.

La ville de Saint-Wendel, dans la Sarre, se formera plus tard autour de son tombeau.

Par la suite, les reliques du saint sont transférées dans l'église de Trèves.

 

Culte

Le culte de Wendelin se développé rapidement dans sa région d'adoption et de très nombreuses églises et chapelles lui sont dédiées dans les régions allemandes de Rhénanie-Palatinat et de Sarre, ainsi qu'en Alsace-Lorraine.

Avec l'exode des années 1800, les habitants du bassin rhénan emportent avec eux le culte du saint et c'est ainsi que l'on retrouve des paroisses à son nom dans l'Ohio, en Afrique du Sud et même en Chine.









 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire